Forum ouvert ! On vous attend.

Partagez | .
 

 Tout ça pour un tonneau [Feat. Luan Xu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité



MessageSujet: Tout ça pour un tonneau [Feat. Luan Xu]   Sam 27 Sep - 14:44


Tout ça pour un tonneau Arrivée discrète..? pas du tout.



Qu'est-ce qu'il se passait ? Les tonneaux commençaient a tourner dans tout les sens et mon estomac faisait de même, plusieurs remontées acides et ecoeurantes faisaient leur apparition. A force de rouler, rouler rouler encore et encore même ma tête n'arrivais plus a suivre ! C'était pour dire, même en mer dans la cale ça ne tournais pas autant. Puis d'un coup, tout se stoppa.. mais il finirent par redresser le tonneau d'un coup sec me faisant perdre le peu d'équilibre qu'il me restais..

Le tonneau qui s'était redressé avait fini par retomber et dévaler la planche qui servait a descendre les marchandises du bateau jusqu'à se cogner contre un espèce de poteau.. du moins la trace que ça avais laissé laissait présager ça. Puis a l'arrivée des marchands, leur incompréhension se fit ressentir. Pourquoi il n'y avais pas d'alcool qui coulait ? Vide ? Comment était-ce possible se demandèrent les marchands. Une dernière fois il l'avait redressé et cette fois-ci.. je pouvais voir la lumière du jour une fois de plus. Tonneau ouvert, a l'intérieur ce n'était pas du vin.. mais une petite fille, moi, j'étais cachée là depuis l'île de Dawn et je n'avais pas bougé depuis.

« Qu'est-ce que tu fais là ?! Ne me dis quand même pas que tu t'es introduite ici avec l'intention de prendre un voyage gratuit ?! Les gars ! Clandestin ! A bord ! »

J'étais en mauvaise posture, lorsqu'ils me firent sortir du tonneau de manière forte plusieurs de leur camarades arrivèrent en courant.. je commençait vraiment a être effrayée, peut être qu'ils allaient me faire du mal même ici, sur ce qui semblait être le port de l'île.. enfin, c'est vrai que c'était plutôt désert par rapport a celui de l'île de Dawn.. Mes yeux se fermèrent, réaction typique d'une enfant anticipant les coups a l'avance.. Cependant, les bruits des coups de poings ne coïncidaient pas avec une quelconque douleur ressentie, ils ne m'étaient pas destinés, et quand je rouvris les yeux, je ne voyais plus que celui qui m'avais sortie du tonneau avec une effroyable mine sur le visage.

Une expressions similaires apparut sur mon visage une fois avoir vu ce qu'il venait de se passer, la plupart des types venus pour me faire passer un sale quart d'heure étaient tous allongés par terre, certains dans les pommes d'autres allongés par terre en train de tenir leur joue gonflée par un coup de poing.. qu'est-ce qu'il venait de se passer ?



Revenir en haut Aller en bas
Luan Xu
Pirate | Rêveur
Pirate | Rêveur
avatar


Masculin Messages : 201
Date d'inscription : 02/09/2014
Age : 24

Feuille de personnage
Niveau:
17/50  (17/50)
Expérience :
98/200  (98/200)
Prime: -

MessageSujet: Re: Tout ça pour un tonneau [Feat. Luan Xu]   Sam 27 Sep - 17:00




Il fessait beau ce matin, le ciel était d'un bleu immaculé, le soleil à peine levé et l'air était frais. Frai serte, mais loin d'en être frisquet. Dans le village, c'était le calme plat, du moins comparé à l'atmosphère qui régnait encore il y a de cela quelques jours. Cela était passé du tout au rien, alors qu'il y avait encore deux jours, les gens traînaient dans les rues afin de surveiller l'apparition de la dit bête qui les effrayait tant. Je fus chargée de retrouver cette créature et c'est ce que je fis, c'est avec bien du mal que j'en venue à bout, mais cela me permis par la même occasion, de découvrir une belle escroquerie qui reposait essentiellement sur elle. La bête terrassait et ces maîtres corrigeaient, je fus alors vivement et généreusement récompensé. De cette prime, je mis en tête d'en faire utilité dans un navire, serte il sera modeste, mais cela sera nettement mieux que ma pauvre barque.

Ayant eu vent d'un soit disant armateur qui aurait son comptoir au port, je décidais alors d'y faire un tour de bon matin. D'un pas enjoué, je descendais l'imposante rue qui menait au dit port, croissant sur mon chemin le maire, je le saluais distinctement en tirant sur mon étrange chapeau. Continuant ma marche, les pavés du port étaient alors sous mes pieds, une brise ce leva et secoua délicatement les bords de mon poncho. Prenant une profonde respiration, l'air de la mer était vivifiant et je ne m'en lassais toujours pas, tournant mon regard vers les quais, je constatais la présence d'un nouveau navire sur les quais, intrigué, je décidais alors d'y faire un tour.

M'asseyant sur un bollard à quelques mètres du fameux navire, je regardais avec plaisir le spectacle qu'il m'était donné. Des marins descendaient d'imposant tonneaux, en réalité cela n'avait rien de marrant jusqu'au moment où l'un des tonneaux dévala la planche servant de pont entre le quai et le navire. Le tonneau roula jusqu'à finir par se frapper de plein fouet un autre bollard qui se dressait devant lui, je me disais alors qu'il était dommage que le tonneau ne soit pas tombé à l'eau, cela aurait été marrant de les voir tenter de le récupérer. Un homme accourra au tonneau et le releva, c'est alors qu'il s'écria au clandestin, ni une ni deux, un attroupement vint à s'agglutiner autour du tonneau. M'approchant pour constater qui était le malheureux perdant du jour, je vis alors qu'il s'agissait d'un pauvre fillette apeuré. Un homme leva le poing et s'apprêtait à frapper la fillette, réagissant au quart de tour, je vins à le stopper dans son élan, puis lui emmanchai un crochet en pleine tête. Ces compagnons réagirent rapidement et nous en finîmes aux mains, enchaînant les coups et esquivant les leurs, je parvins à les mettre au sol.

Il ne restait alors qu'un seul homme, celui qui tenait la pauvre enfant, le pointant du doigt, je lui dis.

Tu n'as pas honte, faire cela à une enfant, quand bien même il s'agit là d'une clandestine, ces raisons sont peut être bonne pour en être arrivé là, donc tu vas la lâcher, sinon tu vas avoir affaire à moi !

Le regard de l'homme en disait long sur lui, il ne semblait aucunement vouloir m'écouter et cela était regrettable.




_________________