Forum ouvert ! On vous attend.

Partagez | .
 

 Plus on est de fous, moins il y a de riz ! [Mori,Uta]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Luan Xu
Pirate | Rêveur
Pirate | Rêveur
avatar


Masculin Messages : 201
Date d'inscription : 02/09/2014
Age : 22

Feuille de personnage
Niveau:
17/50  (17/50)
Expérience :
98/200  (98/200)
Prime: -

MessageSujet: Plus on est de fous, moins il y a de riz ! [Mori,Uta]   Mar 14 Oct - 13:49




Encore un jour ensoleillé en perspective, le soleil c'était levé tranquillement dans un ciel bleu parsemé de nuages. Ces mêmes nuages étaient semblables à des morceaux de contons suspendues dans le ciel et naviguaient telles des navires poussés par le vent. Je m'étais réveillé de bonne humeur et dans un état bien plus frai qu'à mon habitude, la raison était simple, car la veille au soir, je n'avais pas fait étalage de mes compétences en matière de descente de boisson et avait pour l'occasion modéré ma consommation devant mon nouveau compagnon qu'était devenu Mori. Je n'avais guère voulu lui donner l'impression direct que j'étais un véritable pochtron le soir venu, qu'aurait-elle pensée de moi ? Nous étions donc arrivés en pleine après-midi au Village de Brigand, ayant déjà passé par ce village, je savais où demander des chambres et c'est donc dans une auberge que nous fîmes escale. Là-bas, je vins à prendre une chambre pour Mori, elle qui avait passé sa dernière nuit dans un tonneau, une chambre ne lui était sans doute pas de refus, mais pour ma part, je décidai de ne pas en prendre, car revenant à un prix plutôt conséquent, ma bourse ne l'aurait guère accepté bien trop longtemps et je décidai donc de dormir à la belle étoile cette nuit là.

La nuit n'avait pas été trop fraîche et j'avais dormi comme un bébé sur le balcon de la chambre où dormait Mori. M'étant réveillé à l'aurore et ne voulant pas réveillé la pauvre belle au bois dormant encore en plein sommeille dans la chambre, je vins à sauter du balcon. Arrivé en bas, je vins à me relever, car au moment de mon saut, l'un de mes pieds crocha sur la rambarde, me fessant ainsi trébucher et me fessant alors m'écraser de tout mon poids sur le sol. Heureusement pour moi, il n'y eut que plus de peur que de mal, reprenant plus clairement mes esprits, je vins à m'épousseter et poursuivit par quelques étirements. Une fois mes contorsions terminées, je me mis en tête de me faire un entraînement matinal afin de m'ouvrir l'appétit, c'est alors que j'entrepris une séance de tai-chi-chun. Prenant place en face de l'auberge, je vins à enchaîner différent mouvement pendant plus de deux heures, voyant au passage les gens défiler devant moi et parfois s'arrêtant intrigué par le spectacle. Je restais alors impassible devant leur réaction et continuais sans bruit mon entraînement. Bien que focalisé sur mes gestes, je ne pouvais pas ne pas penser si Mori c'était véritablement bien remis de la veille et je me demandais alors si elle avait passé une bonne nuit, j'espérais simplement que c'était belle et bien le cas.

Une fois pensant avoir bien fini mon entraînement et surtout tiraillé par la faim, je m'arrêtai enfin et vins à rentrer dans l'auberge, Mori était-elle déjà réveillé ?






_________________


Dernière édition par Luan Xu le Mer 15 Oct - 9:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Plus on est de fous, moins il y a de riz ! [Mori,Uta]   Mer 15 Oct - 3:36


Plus on est de fous, moins il y as de riz ! Réveil en douceur.



Mes yeux s'ouvraient petit à petit, laissant percevoir la lumière qui était présente dans la pièce, il ne faisait ni trop froid ni trop chaud, le bruit que faisaient les oiseaux me faisait comprendre que je me réveillais dans la matinée.. Après un si long moment sans avoir connu de vrais lits, je ne voulais pas le quitter et j'étais même parvenue a gratter quelques jolies secondes de sommeil supplémentaire.

Mais toutes les bonnes choses ont une fin. Il fallait se lever pour commencer cette journée ! Lentement, je me redressais écarquillant les yeux un peu plus me donnant la vision complète de la chambre... C'était bien différent de cette cellule ou bien même de ce tonneau tout étroit ! Là, je me sentais à l'aise. Savoir que j'avais cette chambre pour moi toute seule me faisait avoir un grand sourire niais sur le visage... Par contre, j'avais beau regarder partout... Je n'arrivais pas à apercevoir Xu... Il devait sûrement être parti faire un tour, qui sait... Peut-être était-il matinal.

Posant mon petit pied droit a terre, puis le gauche, je me levais marchant plutôt rapidement vers le balcon... Le carrelage était bien froid et dès le réveil ce n'était pas une sensation qu'on aimait bien avoir. Posant délicatement ma main sur la poignée de la fenêtre, je finis par l'ouvrir après avoir renoncé mentalement plus d'une fois, je me disais que le froid risquerait de me faire tomber malade... Je n'étais pas équipée pour avec ce pyjama que l'aubergiste avait pris soin de me prêter la veille... L'avantage de se faire passer pour une enfant pour payer moins cher ! Me penchant légèrement sur le balcon tout en prenant soin de me tenir histoire d'éviter de tomber, je vis Xu en bas de la fenêtre effectuant des mouvements bien étranges... Moi de mon côté, j'essayais de faire les mêmes, en vain... C'est qu'il était souple ! Enfin, heureusement pour moi, comparé à lui personne ne pouvais voir ce que je faisais de là-haut.

Refermant la fenêtre doucement pour éviter de faire trop de bruit, je me dirigeais vers la porte de sortie, enfilant une paire de chaussons au passage, je n'allais quand même pas descendre en bas pieds nus ! Une fois descendue en bas en ayant bien pris soin de fermer la porte, j'aperçus Xu, semblant attendre quelque chose au comptoir... Sûrement de la nourriture, ce type était quelqu'un d'assez gourmand... Il avait quand même mangé les trois-quarts du sac de provision a lui tout seul ! Mais cependant, le sourire que j'avais sur le visage ne fit que s'élargir ! Je gouttais à la joie de ne pas s'être faite abandonner pour une fois et au fur et à mesure que je m'approchais de lui pour prendre place à côté mes yeux changèrent de direction pour éviter de croiser son regard, j'étais assez gênée en quelques sortes, pour moi, c'était le premier « Ami » que j'ai réellement eu au cours de ma vie.

Un « merci » a peine audible s'était échappé de ma bouche alors que j'étais assise a coté de lui. Je ne savais quoi lui dire et a force de le remercier tout le temps, je pense qu'il finirait par se lasser... Mais qu'aurais-je pu dire d'autre à celui qui m'avait aidée et m'avoir fait goûter à une nouvelle vie sans même réellement me connaître ? Après tout... Moi-même je ne savais que très peu de choses sur lui et pourtant... J'avais décidé de le suivre malgré tout.





Dernière édition par Mori le Jeu 23 Oct - 1:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Plus on est de fous, moins il y a de riz ! [Mori,Uta]   Mer 15 Oct - 18:35





∞ Plus on est de fous moins il y a de riz
Luan Xu & Mori




Le soleil se levait tôt aujourd'hui encore, les rayons de soleils venaient se poser sur mon visage endormie.


Je commençais à ouvrir doucement mes yeux pour pouvoir directement apercevoir le magnifique ciel bleu qui s'offrait à moi rien que cela me mise de bonne humeur. Commençant à m'étirer de tous les côtés en entendant mes os un peu craqués, après tout dormir pendant toute la nuit sur la branche d'un arbre ce n'est pas ce qu'il a de mieux.
Cela fait, je descendais doucement de l'arbre pour ne pas me blesser en tombant comme je l'avais déjà fait auparavant.

Mais où devais-je allait maintenant ? Je m'étais à vrai dire un peu perdue et dire que je ne me perds jamais cette fois je crois bien que je suis un gros cas. Comment allais-je faire maintenant pour trouver un équipage et surtout un bateau avec le peu d'argent que j'ai et encore j'ai à peine assez d'argent pour me payer à manger et une petite chambre, alors qui allait bien avoir besoin de moi ?!

"Bon, je trouverais bien quelqu'un" disais-je dans mes pensées en regardant la carte.

❝ - Alors, il faut que j'aille par là, direction toute !

Bon maintenant ce que j'avais juste a faire c'était de marcher ... Pendant environ pas mal de temps, mais bon avec moi ça sera un jeu d'enfant après tout je serais celle qui deviendra la reine des pirates.
Les heures passaient continuant à marcher je sentais mon ventre criait famine, c'est vrai que sa fessait pas mal de temps que je n'avais pas mangée un vrai repas à chaque fois je mange un petit morceau de pain ou de la soupe et ce n'est pas cela qui me rendra plus forte !


Jusqu'au moment où j'aperçus enfin le village que je recherchais « le village des brigands »
Bon ce n'est pas le genre d'endroit où j'aime aller, mais j'étais obligée de passer par là pour continuer mon chemin en plus il devait certainement avoir une auberge qui ne serait pas très chères pour manger.
Il y avait quand même beaucoup trop d'hommes ici je trouvais et surtout pas mal d'eux me regardaient assez bizarrement et cela me dérange assez.

Jusqu'au moment où j'en vois l'un d'eux s'approcher de moi et faire son grand numéro que j'avais pu entendre de chaque endroit où j'étais allée.

❝ - Salut ma belle qu'est-ce que une si jolie femme telle que toi fait ici, tu recherches quelqu'un où tu es là comme ...

Lorsqu'il dit ce dernier mot mon regard se pointa en sa direction et je n'avais pas l'air très sympathique vue comme ça, il partait, alors en courant.

❝ - Ben voilà enfin de tranquille

En pensant à ça, mon sourire assez joyeux se dessinait sur mon visage, en continuant à marcher non loin j'aperçus une auberge, je poussais la porte d'entrée.
Et lorsque j'allais enfin pouvoir commander de la bonne nourriture, cette fois deux hommes bien grassouillets et qui puer le mort s'approchaient de moi avec un regard assez ... Pervers !

❝ - Vous avez de très beau cheveux argentés mademoiselle voulais vous boire avec nous ?

Au même moment une boisson fut servie de ces messieurs, mais cela ne me disait rien de bon du tout.

❝ - Je suis désolée, mais je me dois de refusais et de plus je n'ai pas envie de manger avec deux gros pervers comme vous !
De plus je suis persuadée cette boisson et droguer n'est-je pas raison?!

En entendant ça, ils devinrent totalement rouges de hontes.

❝ - Espèce de ....

Ils donnèrent tous les deux des coups en ma direction, alors sur le coup pour me défendre je prenais mon épée, mais le problème ce n'était pas de les blesser ça je m'en fichais un peu.
Mais je ne pouvais pas me battre ici sinon il allait falloir tout rembourser. Il y avait qu'un seul choie ... Celui de courir à l'extérieur en plus dehors je pouvais ne plus retenir mes coups.
Cela fait je sortais mon épée du dos avant de me mettre en position de combat un petit sourire se montra jusqu'au moment où j'entendais une voix, mais à qui appartenait elle ?



made by great thief.


Revenir en haut Aller en bas
Luan Xu
Pirate | Rêveur
Pirate | Rêveur
avatar


Masculin Messages : 201
Date d'inscription : 02/09/2014
Age : 22

Feuille de personnage
Niveau:
17/50  (17/50)
Expérience :
98/200  (98/200)
Prime: -

MessageSujet: Re: Plus on est de fous, moins il y a de riz ! [Mori,Uta]   Jeu 16 Oct - 14:13




La vie au sein de l'auberge s'éveillait tranquillement, j'étais d'abord le premier attablé, perché sur mon tabouret, je m'étais donc installé au comptoir et y avais commandé un bol de riz et du lard de porc. Heureusement pour moi, l'aubergiste avait tout ce qu'il fallait et j'ai donc tranquillement commencé à manger. Tout en mangeant, j'en vins à discuter avec l'aubergiste, ce dernier me rappela que nous nous étions déjà rencontré il y avait quelques jours de cela, je l'avais même impressionné par mes talents de cuisine et par ma décente d'alcool. Continuant donc à parler de tout et de rien, se fut avec plaisir que je constatai la présence de Mori à mes côtés, elle venait sans nul doute de se réveiller et n'avait même pas pris la peine de se changer, du simple fait qu'elle était alors encore en pyjama.

Elle vint alors à commander, l'aubergiste semblant très alaise avec les enfants vint alors à lui demander si elle était comptent de voyager avec son grand-frère. C'est vrai nous avions dû mentir sur notre relation, car un homme ce trimbalant avec une fillette même fausse, cela aurait fait bizarre et m'aurait attiré des emmerdes. Enfin bon, Mori n'eut pas vraiment le temps de répondre, car c'est alors que les portes battantes de l'entrée vinrent à ce fracassé violemment dans le mur. Ne cherchant pas à me retourner, j'entendis alors un homme à la voix imposante et rauque demander une pinte pour lui et son ami, l'aubergiste ce pressa donc à les servir, comme s'ils étaient très importantes voir même dangereux à ses yeux. Une fois servi, les hommes ce mirent à boire d'une façon plutôt pas belle à entendre, ne les ayant même pas vue, je me disais qu'ils devaient s'agir de gros porc. Les hommes avaient une bonne descente et virent à réitérer le commande, c'est alors que les portes de l'auberge s'ouvrir de nouveau. Rien qu'à écouter les deux hommes, je compris de suite qu'il s'agissait là d'une jolie jeune femme ou du moins qui était à leur goût, car leur avance était pour le moins balourde.

Au même moment ou l'aubergiste vint à les servir, la jeunes femme leur répondit clairement qu'elle ne voulait pas passer du temps avec de gros pervers comme eux et prétextant même qu'ils avaient drogués leurs verres. Je me mis alors à exprimer un petit rire, car il était impossible que les verres soient drogués, car ils ne les avaient même pas encore touchés. Enfin bon, les hommes sans doute vexé, vinrent aux mains et tentèrent de frapper la jeune femme, heureusement pour elle, leur coups étaient sans doute facilement esquivable, car juste après elle vint à sortir de l'auberge au même moment où je me retournais pour voir l'action. Ils étaient comme je le pensais, ils envoyaient du lard, enfin du lourd, car leur bedaines étaient imposantes. Saisissant une bouteille sur le comptoir, je vins à sauter de mon tabouret et me suis empressé de m'approcher des deux balourds.

ET VOUS LES DEUX BALOURDS ÉDENTÉS ! C'EST PAS AVEC LES POINGS QU'ON PARLE À UNE FEMME !

Arrivé assez proche d'un des hommes, au moment où celui-ci ce retourna, je lui explosais alors la bouteille sur la tête, puis enchaîna par un coup de pied dans le ventre de l'autre qui venait alors de se retourner. L'homme s'étant pris la bouteille était recouvert d'alcool, de plus il saignait abondamment du front et était tombé à terre bien sonné, fessant signe à Mori de ne pas regarder, je continuais alors à enchaîner le second et vins à le propulser par la porte. Attrapant par la jambe l'homme qui était à terre, je vins à le tirer dehors et le poussa dans la rue. C'est en relevant la tête que j'aperçus alors la dit jeune femme, arme à la main. Elle était vraiment très belle et détenant des arguments plus que convaincants, plus je la regardais, plus j'abordais alors un regard niais, restant bouche bée devant de si généreuses formes.






_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Plus on est de fous, moins il y a de riz ! [Mori,Uta]   Ven 17 Oct - 4:50


Plus on est de fous, moins il y as de riz ! Xu passe a l'action.. Enfin, je crois !



Faut croire que les gens bizarres nous suivaient partout où on allait... Avant même que je ne finisse de commander des bruyants messieurs firent leur apparition dans l'auberge exprimant leur envie d'alcool et de nourriture, de vrais guerriers qu'ils se surnommaient... Ouais, j'avais hésité longtemps et entre temps, nous avions parlé de tout et de rien, il était persuadé que Xu était mon frère ! Mais regardez sa tête et regardez la mienne... Enfin, ouais personne ne pouvais savoir après tout.

Les deux types qui venaient d'entrer pressaient l'aubergiste qui me servit un lait chocolaté rapidement afin de s'excuser de sauter ma commande pour celle de ces deux types... Il était arrivé à leur niveau, regard hagard tremblant légèrement pendant qu'il prenait leurs commandes.. Moi je regardais Xu, il ne semblait pas vraiment inquiet par rapport à ces types moi non plus d'ailleurs, après tout ils n'avaient aucune raison de s'en prendre a moi et puis dans tous les cas, je savais sur qui compter si jamais j'avais des problèmes !

Sirotant bruyamment mon lait histoire de faire comprendre à Xu que l'aubergiste m'avait un peu négliger pour deux gros porcs, j'attendais de savoir quoi faire... Puis, cette femme aux cheveux d'argent fit irruption dans la salle et se fit immédiatement aborder par ces deux types... Et c'est là que la situation se mit à dégénérer. L'aubergiste s'écartait rapidement et revint derrière le comptoir regardant la scène d'un air apeuré. Le premier coup de poing de la part de ces gaillards partit en direction de la jeune femme qui venait d'entrer, je ne savais pas de quoi était partie l'embrouille... Mais réaction naturelle, je tendais mon bras histoire d'attraper la manche de Xu... Il allait encore faire quelque chose, c'était obligé après tout, il m'avait aidée sans me connaître, je devais l'en empêcher histoire que l'on ne se fasse pas remarquer inutilement.

Mais c'était trop tard... Avant que je ne puisse faire quoi que ce soit il était déjà parti s'occuper de tout ça. Regardant la scène d'un air inquiet, je me fis très vite cacher la vision par l'aubergiste suite a la demande de Xu après sa petite provocation. Je ne voyais plus rien, de ses mains, il cachait mes yeux et me faisait descendre de mon tabouret pour m'emmener je ne sais où... Enfin, je ne savais pas avant de commencer à monter les marches de l'escalier... Il me ramenait dans ma chambre comme une enfant... Bon, je ne pouvais pas lui en vouloir, mais mon visage s'était déformé, j'aurais bien aimé voir ce qu'il se passait en bas... Peut-être qu'il aurait eu besoin de moi qui sais...

« Voilà ! Tu restes ici jusqu'à ce que ça se calme, je préviendrais ton grand frère que je t'ai ramenée dans ta chambre ! » M'avais dis l'aubergiste avec un sourire sorti uniquement pour me rassurer, puis il prit soin de ressortir en fermant doucement la porte.. J'étais à nouveau dans cette pièce que je venais de quitter il y a peu, tout ça à cause de ces deux types. Entendant du bruit dans la rue, la petite fille que j'étais ne pouvait se retenir d'aller au balcon faire la commère, je devais savoir ce qu'il se passait.

Et ce que je vis me fit avoir un sourire sur le visage, un des gros porcs était a terre et... Xu regardait la femme aux cheveux argentés de la même façon que les ces types. Me saisissant de mon chausson mes intentions étaient très claires, il fallait que je lui remette les idées en place ! Chausson jeté, il allait se diriger droit vers le crâne du pervers suspect... Je parle de Xu hein !

« On ne regarde pas une femme de cette façon ! Et puis... Si tu as fini... Remonte ! L'aubergiste ne veut pas me laisser descendre ! » Puis je m'en allai du balcon refermant derrière moi... Avant de rouvrir en vitesse « Et ramène moi mon chausson ! » Journée bizarre qui commençait, restait plus qu'à espérer que ça s'améliorerait par la suite




Dernière édition par Mori le Jeu 23 Oct - 1:29, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Plus on est de fous, moins il y a de riz ! [Mori,Uta]   Dim 19 Oct - 22:25





∞ Plus on est de fous moins il y a de riz
Luan Xu & Mori




Alors, que j’étais sur le point de donner une bonne raclés à ces pervers la voix d'un homme venait faire son apparition.

En tournant mon regard sur l'homme en question, je tenais fermement mon épée, avant de le voir donner une bonne grosse raclé à ces mecs très rapidement.
Et franchement je pouvais dire qu'il était fort, même si sans son aide j'aurais pu me débrouiller toute seule … Qu'est-ce qu'ils ont tous ces mecs à croire qu'une femme ne peut pas se défendre seule !

Soudainement je remarquais son drôle de regard envers ma direction qui se portait surtout sur mes parties intime. Serrant fermement ma main gauche en devenant un peu rouge, en sentant ma colère me montait ... Moi qui pensais que c'était un chic type, en fait de compte tous les hommes sont pareils ou quoi ?!

Avant même d'avoir le temps de lui donner un coup, je remarquais un chausson qui venait d'être lancé en hauteur avant qu'il atterrisse sur la tête du garçon.
Et ce qui me choqua un peu c'était bel et bien la personne qui l'avait lancé, c'était une petite gamine haute comme trois pommes qui lui avaient lancé en disant que ce n'était pas une façon de regarder une femme.
Ils avaient l'air de bien se connaître était-il frère et sœur ?! Hum, ça serait un peu bizarre quand même, je ne sais pas vraiment, mais quelque chose en eux me fessait pensée à ça.

Après cette scène je me m'étais à rire presque les larmes aux yeux, c'était quand même assez drôle cette scène j'avais l'impression de voir un grand-frère et une petite sœur se disputer.

« Qu'est-ce que j'aurais voulue moi aussi pouvoir autant m'amuser en étant plus petite » me disais-je tout en regardant cet homme droit dans les yeux.

Je m'approchais ensuite de lui en lui tendant la main avec un grand sourire.

❝ - Salut, je suis Natsumi Uta
Merci de m'avoir sauvée comment t'appelles-tu ?

Au même moment je sentais et entendis mon ventre faire un bruit assez gênant, sur le coup je devenais un peu rouge de honte. Lui tournant le dos, je rangeais mon épée derrière mon dos, je me retournais vers eux en rigolant un peu.

❝ - Dites-vous n'avez pas faim moi si à vrai dire je n'ai pas mangée de vrai de repas depuis des jours ça vous plairez à toi et la fille avec toi de manger en ma compagnie dis-moi ?

Et lorsque j'aperçus enfin la petite je lui fis un petit signe d'un salut en secouant la main tout en souriant joyeusement. Après tous les enfants comme elle, sont ce que j'aurais voulue être plus jeune, alors autant être gentille avec elle puisqu'elle semble vraiment adorable.
Je m'approchais d'elle en courant avant d'attraper sa main en m'accroupissant pour me mettre à sa taille en faisant un énorme sourire.

❝- Je m'appelle Natsumi Uta et toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Luan Xu
Pirate | Rêveur
Pirate | Rêveur
avatar


Masculin Messages : 201
Date d'inscription : 02/09/2014
Age : 22

Feuille de personnage
Niveau:
17/50  (17/50)
Expérience :
98/200  (98/200)
Prime: -

MessageSujet: Re: Plus on est de fous, moins il y a de riz ! [Mori,Uta]   Lun 20 Oct - 9:43




Subjugué, c'est ce que j'étais face à d'aussi généreuses formes. D'une part, je savais que je tirais une tronche plutôt étrange, mais pour autant je ne pouvais m'y résigner, les femmes aussi charmantes soient-elles, ont toujours un effet sur ma personne. Réellement, j'aurais resté comme cela encore un certain temps, si je n'avais été frappé à la tête par un objet non identifié. Le coup me fit éclaircir mes idées et j'en vins à oublier momentanément la jeune femme, je n'avais alors qu'un but trouver le fautif. Tout en me tenant la tête d'une main, j'en vins à me retourner et en levant les yeux, c'est alors que j'aperçus Mori qui se tenait sur le balcon de sa chambre. Elle était mécontente et finit par m'engueulait sur le fait que je ne devais pas regarder une femme ainsi, de même elle me reprochait d'être enfermé là haut et fini par m'ordonner me lui ramer son chausson. Au départ, je n'avais pas compris pour l'histoire du chausson, mais s'en le voyant au sol que je compris qu'il s'agissait de l'objet fautif de mon mal de tête. Me penchant pour ramasser le chausson, la jeune femme, elle, était en pleine grise de fou rire, il est vrai que la situation était burlesque, mais pour autant, elle finit par se calmer et vins à moi la main tendue avec un grand sourire.

Elle se présenta à moi comme s'appelant Natsumi Uta et me remercier alors de l'avoir sauvé, tendant alors ma main afin de lui serrer, son ventre ce mis alors à gargouiller. Honteuse, elle se retourna et rangea son épée dans sur son dos, quant à moi, je regardais alors main tendue et fini par la rabaisser avant qu'elle ne se retourne à nouveau. De nouveau alors face à moi, elle en vint à me demander si j'étais intéressé par le fait de manger en sa compagnie et bien évidemment avec Mori elle aussi de la partie. Acceptant son offre, je la fis passer devant moi par galanterie, mais en réalité, je voulais admirer ces courbes arrières et c'était réjouissant. Elle avait un ..., enfin bref, nous rentrâmes alors dans l'auberge et je lui montrai gentiment une table et lui demanda de s'asseoir. Me retrouvant vers l'aubergiste, je lui fis signe de prendre la commande de la prénommé Uta, puis me retournant à nouveau face à la jeune femme, je lui dis.

Quel manque de manière, je ne me suis même pas présenté, je m'appelle Xu, Luan Xu, enchanté. Par contre, si tu me le permet, je vais aller chercher la folle au chausson à l'étage du dessus.

M'empressant de rejoindre les escaliers, je les montais alors quatre à quatre et une fois arrivé dans le couloir, m'approchais rapidement de la porte et l'ouvris d'une trombe. Malheureusement pour moi, je me pris alors une nouvelle fois un chausson, mais cette fois-ci en pleine face. Reculant tout en fermant la porte, je patientais alors quelques minutes à côté de cette dernière attendant la sortit de Mori.





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Plus on est de fous, moins il y a de riz ! [Mori,Uta]   Lun 20 Oct - 23:02


Plus on est de fous, moins il y as de riz ! Premiers échange !



J'étais assez fière de moi-même, j'avais réussi à lui foutre la honte auprès de la jeune femme ! Comment je le savais ? Peut-être, car elle s'était mise à glousser comme une poule juste après ! Et elle savait se faire entendre, oh que oui ! Fenêtre fermée, je l'avais entendue rire alors c'est dire ! Bon, désormais le problème était que je n'avais plus qu'un seul chausson, et connaissant Xu, il allait mettre une éternité à arriver ici, car il allait sûrement parler à cette demoiselle qu'il venait de sauver... Avoir un grand cœur ça n'aide pas toujours !

Profitant donc de la situation, je commençais à sentir en dessous de mon aisselle... Je ne pouvais définitivement plus me présenter comme ça ! Me dirigeant dans la salle de bains abandonnant mes affaires sur mon passage, j'allais faire la chose la plus relaxante qu'il pouvait y avoir, prendre une douche ! Malheureusement, je savais qu'elle n'allait être que de courte durée si les deux autres auraient l'idée de venir ici, je risquerais de me sentir bien démunie en sortant de là ! Ce fut donc une douche expresse, mes affaires propres étaient posées pliées au coin du lit, n'attendant que moi ! Saisissant une serviette pour me sécher et me couvrir le temps de m'habiller... La scène suivante fut plus que troublante pour moi.

La porte s'ouvrit d'un coup et soudainement, un duel de regard a priori sans but débuta entre moi et Xu... Nous étions restés quelques secondes à nous fixer droit dans les yeux sans rien se dire avant que mon corps ne réagisse par lui-même saisissant un dernier chausson qui alla se coller droit entre ses deux yeux, chose qui le fit sortir de la pièce immédiatement... Aucune gène ! Il ne savait pas toquer aux portes ou quoi ? Quand j'y pensais heureusement que j'avais encore cette apparence de gamine... Quel genre de regard aurait-il eu si j'avais été plus grande ?

M'habillant en vitesse au cas où il ferait une nouvelle apparition suspecte, je fixais la porte comme si elle-même était mon ennemi dans cette pièce... Il ne perdait rien pour attendre ! Explosant la porte d'un cou... Ok, j'ai encore menti, je l'avais juste ouverte normalement, de toute manière, je n'étais pas assez forte pour ça. Je regardais Xu qui m'attendait derrière la porte avec la trace du chausson sur le visage... Bon, d'un côté, j'étais bien contente que ça lui arrive ! Bien fait ! Puis une fois la porte fermée, il descendit les marches avant moi... Il semblait gêné ! J'espérais au fond de moi qu'il n'ait rien vu... Enfin, j'étais sûrement parano j'avais ma serviette après tout !

Si lui était descendu sans-souci, moi ce n'était pas la même chose a peine descendue. La fille au cheveu argenté détourna son attention de Xu pour la tourner vers moi... Me saluant a grand coup de signe de main avant d'accourir vers moi et m'attrapant la main sans que je ne puisse faire quoi que ce soit... Avant même qu'elle ne prononce quelque chose, mon regard vint se porter sur Xu. Mes yeux semblaient lui dire « Aide-moi ! » Ce n'était pas souvent qu'on m'abordait comme ça... Mais en la regardant d'un peu plus près, elle avait l'air contente et affichait un grand sourire sur son visage... Donc bon, afin de donner un impact à sa question mon visage se transforma et un sourire bien large vint à apparaître pendant que j'énonçais un « Mori ! » Avec le sourire !

Malheureusement pour elle après ça, je ne sus rien dire d'autre tandis que nous nous asseyons autour d'une table... On m'avait placée au milieu et j'avais l'impression d'être une tour de contrôle des regards, le mien changeait de sens tous les demis seconde tellement les regards lancés étaient nombreux... Maintenant, j'attendais mon fameux plat et patiemment !





Dernière édition par Mori le Jeu 23 Oct - 1:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Plus on est de fous, moins il y a de riz ! [Mori,Uta]   Mar 21 Oct - 22:03





∞ Plus on est de fous moins il y a de riz
Luan Xu & Mori




Il avait accepté de manger en ma compagnie avec la fille qui l'accompagne, il me laissa passer devant comme une demoiselle d'honneur.


Me montrant une table je me mise en position pour enfin de détendre depuis tout ce temps, au même moment mon sauveur pervers commença à se présenter au nom de Luan Xu.

❝- C'est un drôle de nom dis-moi
Disais-je en riant doucement, il me disait aussi qu'il allait chercher la folle qui lui avait lancée le chausson. Pendant ce temps je prenais ma commande auprès de l'aubergiste.
❝ - Alors, je prendrais de la bonne viande bien fraîche
Me regardant un peu de travers au début puis ce mis un peu à rire avant de lâcher un « D'accord je vous apporte ça » Quand soudainement je vis sa petite compagne sortir de la chambre, alors je m'approchais d'elle et lui demanda son nom un peu bizarrement.
Mais cette dernière me répondit avec un large sourire sur le visage.

❝ - Mori ?
C'est un très joli prénom
Disais-je en continuant de lui sourire, alors que je la lâchais avant de tourner la tête vers Luan, qui avait une bien jolie trace de chausson en plein milieu de la tronche. En voyant ça j'avais une horrible de rire, mais j'essayais de me retenir puis je m'étais enfin calmé.
M'asseyant sur ma chaise en leur compagnie en entendant la nourriture arrivait.
La petite Mori semblait un peu comment dire ça ? Bon voilà tu as compris !
Bon puisque personne ne lançait la discutions il me devais de la faire marcher sinon ça ne servirait à rien non ?
❝ - En fait pourquoi vous voyagez ?
Demandais-je en souriant tout en regardant dans les yeux du plus vieux, puis j'ajoutais par la suite en rigolant un peu.


❝ - Non, je blague ne vous inquiétez pas vous n'êtes pas obligés de me le dire après tout on ne se connait pas encore très bien.
Alors, je vais me présentais comme ça en s'entendra un peu mieux.
Je regardais pendant un instant mon épée avant de me lancer à me présenter.
❝ - Alors, je me présente je suis Natsumi Uta, j'ai 16 ans et je voyage en mers pour trouver le One Piece et devenir la reine des pirates.
Hi, hi, hi et vous ?
Ben quoi c'est quoi cette tête ?




made by great thief.


Revenir en haut Aller en bas
Luan Xu
Pirate | Rêveur
Pirate | Rêveur
avatar


Masculin Messages : 201
Date d'inscription : 02/09/2014
Age : 22

Feuille de personnage
Niveau:
17/50  (17/50)
Expérience :
98/200  (98/200)
Prime: -

MessageSujet: Re: Plus on est de fous, moins il y a de riz ! [Mori,Uta]   Mer 22 Oct - 18:31




Je n'avais pas compris pourquoi je m'étais de nouveau prit un chausson, mais le message était clair, ''Sort de là !''. Marqué au visage par le chausson, j'attendis quelques minutes la sortit de Mori, puis une fois cette dernière fin prêt, nous descendîmes rejoindre la prénommé Uta. Une fois en bas, la jeune femme vins à saluer Mori et à lui demander son prénom, cette dernière lui répondit et nous nous installâmes à une table. Fessant signe à l'aubergiste de nous servir la même commande que nous avions passé au comptoir quelques minutes plus tôt, la jeune femme, elle, vins à nous questionner sur la raison de notre voyage. Puis, elle vint alors à s'excuser, prétextant qu'il s'agissait là d'une question bien trop indiscret pour des personnes venant à peine de se rencontrer. Souhaitant réparer son erreur, elle en vint à d'abord se présenter à nom, serte une seconde fois pour moi, où du moins pour ce qui était de son nom. Elle ce présenta donc comme une dénommé Natsumi Uta, ça je le savais déjà, par contre la suite m'était inconnue et cela vint à me dérouter grandement.

Elle rajouta alors qu'elle avait donc seize ans et qu'elle voyageait avec comme but de trouver le fabuleux One Piece, pouvant ainsi obtenir le titre de seigneur de pirates ou dans son cas reine. Buvant ces paroles comme hypnotisés, son charme était attractif et je lui aurais donné le bon-dieu sans confession, mais d'un seul coup il y eut un déclic. Une hésitation monta alors en moi, reprenant ces paroles dans l'ordre dans ma tête, mon visage vint à montrer un aspect intrigué, puis ce fut un petit coup de déprime qui me vint alors. Je venais à peine de réaliser qu'elle n'avait que seize ans, s'envolant alors avec tous mes espoir de conclure. Ce n'était qu'une gamine, malgré qu'elle fessait alors bien plus vieux, enfin j'avais alors pensé qu'elle avait dix-huit, voir dix-neuf ans, mais la seize, c'était bien trop jeune pour moi. Qu'avais-je fais au monde pour voir mes espoirs disparaître aussi facilement, allais-je aussi échouer dans mon but de monter à mes détracteurs que j'étais bien plus fort qu'ils ne le seraient jamais ?

La tête contre la table, je déprimais alors sur cette histoire d'âge, perdant tout espoir et marmonnant sur mon désarroi auprès de la gent féminine, c'est alors que vins un nouveau déclic dans ma petite tête. Je n'avais alors qu'à attendre deux années pour pouvoir vraiment lui faire la cour. Reprenant alors espoir, je redressais alors la tête, abordant un grand sourire, puis vins à dire.


Je vois, le One Piece dis-tu ? Je sais pas si c'est vrai, mais personnellement, je ne compte pas dessus pour réaliser mes rêves. En tout cas, c'est louable.

L'aubergiste vint alors à nous servir, mon bol de riz était alors recouvert de tranches de lards fumés, cela avait l'air très appétissant. Buvant une gorgé d'alcool, je repris et dis.

Tu as dis que tu as seize ans, c'est ça ? Et bien quels sont les capacités d'une personne comme toi ? Sans indiscrétion bien évidement.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Plus on est de fous, moins il y a de riz ! [Mori,Uta]   Jeu 23 Oct - 1:14


Plus on est de fous, moins il y as de riz ! Boulette !



C'était assise avec les pieds qui se balançaient en rythme avec la petite chansonnette chantée par mes soins que j'écoutais la conversation des deux grands... Enfin, techniquement non, moi et Luan avions le même âge à peu près... D'ailleurs comment oublier le choc qu'il avait eu à ce moment-là ? Même si pour moi, c'était assez embarrassant, je donnerais n'importe quoi pour le revoir à nouveau ! Mais là n'est pas le sujet ! La discussion venait d'être engagée par cette fille, Natsumi, demandant le but de notre voyage... Est-ce qu'on pouvait répondre à ça ? Je ne pense pas... Et puis de toute manière, elle s'était permise de continuer son monologue toute seule... À ce moment-là autant parler à un dictaphone ! Ah !

Et le moment fatidique arriva... Avant même qu'elle ne finisse sa phrase tout mouvement de mon corps s'arrêta mes yeux s'écarquillèrent suite aux paroles prononcées... Encore quelqu'un qui prononçait les mots « One Piece » Qu'est-ce que c'était à la fin ?! Pendant mes longues années de prison, j'en avais entendu parler, mais... Qu'est-ce que c'était ? Je ne savais pas en tout cas... Si c'était récurrent comme ça, c'est que ça devait être quelque chose d'assez important... Oh, mais attend une seconde... Seize ans ?!

Mon regard vint immédiatement se poser sur Xu qui avait la tête enfoncée si profondément dans la table qu'on aurait pu croire qu'il essayait de creuser avec son nez. C'est à ce moment-là que mon sourire carnassier vint a apparaître sur mon visage... « C'est trop pour toi ? Maintenant, les gens vont vraiment croire au détournement de mineur... Pé-do-phile ! » Lui avais-je chuchoté à l'oreille pour éviter que tout le monde n'entendent, après tout... Ici, j'étais sensé être sa petite sœur.

En tout cas, il avait l'air de vraiment se lamenter le pauvre, son cerveau devait bouillir... Ça expliquerait sa non-réaction suite à mes propos. Puis soudain, il releva la tête et là, croyez-moi, j'ai eu vraiment peur, j'ai presque cru que c'était à cause de moi ! Me cachant rapidement avec mes bras histoire d'éviter le moindre petit coup, je me suis sentie bien ridicule lorsqu'il prononça sa phrase...

Lui aussi semblait savoir quelque chose au sujet du « One Piece » mais, moi, j'étais toujours dans l'ignorance et ça commençait à m'énerver ! Heureusement, les plats arrivèrent au bon moment et un autre problème vint à moi...
Alors qu'ils eurent tous les plats qu'ils avaient commandés, j'étais la seule qui s'était retrouvée avec une assiette avec deux œufs aux plats et du Ketchup pour faire un sourire.. Regardant fixement l'aubergiste, je lui avais demandé assez froidement si c'était de la moquerie ou quoi. Il s'était contenté de répondre ! « C'est bon pour les enfants ! Ça fait grandir ! » Je voulais le tuer ! Déjà parce qu'il avait touché un point sensible à propos de ma croissance et surtout parce qu'il m'avait encore prise pour une gamine ! Ça faisait déjà deux fois aujourd'hui

« Il ne perd rien pour attendre celui-là ! » Avais-je grommelé dans ma barbe tout en commençant a attaquer les premières bouchées de ces œufs aux plats... Je ne pouvais pas nier le fait qu'ils étaient délicieux... D'un coté, ça le sauvait ! Maintenant, mon regard se porta vers la dénommée Natsumi... Le fait qu'à 16 ans elle ait déjà des pensées comme ça me perturbait.. Comment pouvait-on penser comme ça ? Je n'ai pas eu d'adolescence normale, je ne pouvais donc pas comprendre, j'étais bien curieuse à ce sujet... Comment et surtout pourquoi une telle idée lui est-elle venue en tête.

« Natsumi, c'est ça ? Dis-moi... Comment l'idée de devenir pirate t'a-t-elle traversé l'esprit ? À seize ans, moi, je ne pensais qu'à la liberté et non pas ce genre de chose... »

Et immédiatement, mes mains virent cacher ma bouche... Je venais de dire quelque chose qu'il ne fallait pas et je le savais mes yeux faisaient du ping-pong entre Xu et Natsumi, je ne savais plus ou regarder. Xu allait sûrement me crier dessus, je venais de lui griller sa couverture ici et au passage, je venais de révéler une information taboue... J'espérais du fond du cœur qu'elle n'avait pas entendu ce passage-là...





Dernière édition par Mori le Lun 27 Oct - 14:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Plus on est de fous, moins il y a de riz ! [Mori,Uta]   Jeu 23 Oct - 11:51





∞ Plus on est de fous moins il y a de riz
Luan Xu & Mori




Jregardais Xu avec un air assez étonner ... Pourquoi ?


Parce que si pouvait voir sa tête s'enfoncer dans la tête je pense que tout le monde réagirai pareil comme moi.
❝- Heu, ça va ?
Disais-je en pensais que j'avais peut être dit quelque chose qu'il ne fallait pas en voyant la petite Mori lui chuchoter quelque chose à l'oreille et soudain il se mit à relever brusquement la tête vers la direction. Et il disait une phrase qui m'étonna un peu ... Il n'y conte pas dessus pour réaliser ses rêves ? C'est drôle ça ... A vrai dire personne n'est comment moi et personne n'a les mêmes rêves que moi, alors c'est tout à fait normal.

❝- Je vois, mais je suis bien déterminée de le trouver quand même
Puis au même moment je reçus enfin mon bon gros morceau de viande qui avait l'air délicieuse puis mon regard se tourna vers Mori, qui ne semblait pas du tout contente de son plat, mais avant même que je puisse dire la moindre chose, le garçon vint me poser encore une nouvelle question.
❝- Mes capacités dis-tu ?
Je dirais que je suis bien plus forte que les filles de mon âge.

Disais-je en mangeant mon délicieux morceau de viande, mais à peine cela fait ce fut à Mori de poser une question que me laissa lâcher la fourchette sur laquelle il y avait mon morceau de viande.
Mon regard se porta vers elle est semblait comme terrifier par cette question, au même moment toutes les mauvaises images de mon père qui mangeait ma mère me revinrent dans l'esprit.
Je baissais le regard en serrant mes poings fermement, je ne pouvais pas répondre à sa question après tout il y avait une enfant ici et si je leurs disait la vérité comment me regarderait -t-il ?
Mais, d'un autre point j'avais l'impression que je pouvais leur faire confiance comme une famille à vrai dire.
❝ - Je ... Je …
Je sentais mes mains tremblaient comme une feuille et les larmes me monter aux yeux, je les séchais, alors avec mes mains avant de relever mon visage vers elle.
❝ - Je veux devenir pirate et trouver le One Piece pour tenir la promesse que j'ai faites à ma mère avant quel ce fasse manger par ... Gloups ... Par ... Mon ... Père
Oh, non je l'avais dit, mais pourquoi , POURQUOI ?!
Me disais-je en continuant de les regarder tout en changeant le regard de direction toutes les secondes ...

❝ - Désolé oublier ce que j'ai dis

Disais-je en sentant encore mes mains trembler, alors que je leurs souriais.





made by great thief.


Revenir en haut Aller en bas
Luan Xu
Pirate | Rêveur
Pirate | Rêveur
avatar


Masculin Messages : 201
Date d'inscription : 02/09/2014
Age : 22

Feuille de personnage
Niveau:
17/50  (17/50)
Expérience :
98/200  (98/200)
Prime: -

MessageSujet: Re: Plus on est de fous, moins il y a de riz ! [Mori,Uta]   Jeu 23 Oct - 19:20




Mori c'était empressé de poursuive l'interrogatoire par une question banale, enfin jusqu'au moment où elle lui dit qu'au même âge, elle ne pensait pas à être pirate. Enfin, le fait qu'elle lui dise qu'elle avait déjà dépassé les seize ans n'eut guère effet sur Uta, mais pour autant cette question bien qu'en généralement simple, l'avait pourtant bien chamboulé et ce n'était pas la bourde de Mori qui en était la cause. Elle lâcha alors sa fourchette et semblait peu à peu sombrer, comme désemparé. Attendant quelques secondes, elle vint alors à sécher ces larmes et vint à répondre. À dire vrai, je m'attendais pas à une réponse de ce genre, car à ces mots, j'eus comme une légère envie de rendre le début de petit déjeuner. Saisissant mon verre, j'en vins à le boire cul sec et leva le doigt afin d'en avoir un nouveau, puis demanda directement une bouteille. Si ses paroles étaient vrais, elle alors beaucoup de mérite, car même moi, voir quelqu'un se faire manger, même par une bête, m'était désagréable, voir insoutenable, alors du cannibalisme, fait de plus entre membres d'une même famille, cela était encore pire que je ne l'aurais jamais imaginé.

L'aubergiste vint alors à la table, n'ayant pas saisie un quelque mot de la conversation, il apporta quand même avec lui une bouteille bien pleine, en une fraction de second, je lui pris des mains, puis servie un verre à tous. Je fis un signe de la main à Mori afin que cette dernière boive le verre cul sec elle aussi, tout en rajoutant que cela allait l'aidé à passer le cap, puis buvant une nouvelle gorgé d'alcool, mais cette fois-ci au goulot, je me suis levé et dit alors à la prénommé Uta.

Je bois à ton courage, ta volonté et ton honneur !

Je vins alors à boire la bouteille dans sa totalité, puis la reposa violemment sur la table. Après cela je mis un genou sur la table en m'aidant de ma chaise pour y monter, puis me rapprocha de la fille aux cheveux d'argent, tendis la main et vins à la poser sur le derrière de sa tête. Approchant alors la mienne contre la sienne, front contre front, je lui dis alors calmement.

J'espère pour toi que tu as eu ta vengeance, car si ce n'est pas le cas, je te promets de faire souffrir un tel monstre. Tu n'auras qu'un nom à me dire et cette bête souffrira de la plus horrible façon dont l'humanité est conçue. Je t'en fais la promesse, si je tombe sur lui, cet homme deviendra le plus malheureux du monde et souffrira comme nul autre avant lui.

Mes yeux plongés dans les siens, je reculais lentement et finis par me rasoir, puis me tournant vers l'aubergiste je lui dis d'un air très sérieux et déroutant.

Je veux votre alcool le plus fort et donnez une pause au cuisinier, j'ai besoin de me changer les idées.

Me levant de ma chaise, je me dirigeais alors d'un pas affirmé vers la cuisine derrière le bar, puis m'arrêtant à mis chemin, dos à la table, je dis alors.

Extériorisé le mal qui vous ronge l'une comme l'autre, toutes vos pensées négatives chassés-les de la manière qui vous convient le mieux, ce n'est jamais bon de garder autant de mal en soit, vous pouvez pleurer, ou bien vous battre et si telle et le cas, je suis autant une épaule pour pleurer, qu'un merveilleux sac de sable.

Puis je repris ma marche et vins à rentrer dans la cuisine, attrapant légumes et couteaux, viandes et épices, je me mis alors au fourneau et vins à commencer à cuisiner.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Plus on est de fous, moins il y a de riz ! [Mori,Uta]   Dim 26 Oct - 2:15


Plus on est de fous, moins il y as de riz ! La "Famille"



La réaction de la jeune Natsumi me rendit perplexe... Qu'est-ce qu'il se passait ? Elle était toute tremblante, aurais-je dit quelque chose qu'il ne fallait pas ? J'en avais bien l'impression... Jusqu'au moment où elle vint à me répondre... La réponse m'avait figée sur place, incapable de dire ou faire quoi que ce soit.. j'avais été comme, avalé par ses mots... Je ne savais pas quoi faire, peut être que j'aurais juste dû me taire, sans rien dire comme d'habitude... Je n'étais décidément pas faite pour parler avec les gens. Et son sourire n'arrangeait rien, j'étais encore plus perturbée suite a cela, l'impression d'avoir posé la mauvaise question était plus que présente.

Mon corps était figé, mon regard fixant le sol comme s'il essayait de s'évader et rien n'y faisait, ni l'invitation de Luan pour boire un verre d'alcool, ni son discours qui avait suivi. Immobile, mon corps refusait de bouger, a chaque fois que mon regard se posait sur Natsumi, mon cœur commençait à battre beaucoup plus vite que d'habitude... Étais-je en train de me faire un jugement ? Où me jugeais-je moi-même... Je ne savais plus rien, tout était confus dans ma petite tête, je ne comprenais plus rien. Xu qui partait au loin me laissant seule avec elle, l'impression d'avoir fait la plus grosse des erreurs était plus que pesante

Une main qui vint à se poser sur ma tête me fit revenir à la réalité, c'était l'aubergiste qui avec un sourire chaleureux m'annonçait que j'étais devenue bien pâle tout d'un coup... C'est vrai, il fallait avant tout que je garde la tête froide, il me suffirait de m'excuser plus tard pour cette question... Déplacée.

Luan nous ayant quittés, il ne restait plus que moi et la fille aux cheveux d'argent... Nous n'allions quand même pas rester ici toute la journée, décidant de faire le premier pas, j'attrapais sa main tout en lui annonçant qu'on allait un peu changer d'air, en allant nous promener un petit peu, Xu n'en aurait pas pour longtemps, je pense, juste assez pour faire une petite promenade.

Après avoir mis le premier pied dehors, la brise vint me fouetter le visage une fois de plus, ça faisait vraiment du bien maintenant que j'étais habillée. Regardant la jeune fille sans vraiment la regarder je l'invitais a me suivre d'un geste de main. Prenant la parole aussitôt.

« Tu sais... Je suis désolée pour tout à l'heure, peut-être que ma question était déplacée. Mais.. Sache qu'on a tous les trois un passé difficile, que je n'étalerais pas ici. Pour ce qui est de Xu, c'est une bonne personne. Je n'ai pas compris pourquoi il était parti.. Peut-être qu'il avait la diarrhée ! Tu sais, il essaye de se rendre cool, mais en réalité, ce n'est qu'un goinfre ! »

Avais-je dit en tentant de tourner cela a la dérision le rire étant le meilleur des remèdes

« Pour ce qui est des histoires de chacun... Disons que maintenant, si tu n'as nul part ou aller... Tu fais partie de la « famille » et je pense que Xu pensera comme moi ! »

Je lui tendais maintenant la main, façon pour moi de sceller ces paroles, comme Xu l'avait fait avec moi au port.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Plus on est de fous, moins il y a de riz ! [Mori,Uta]   Mar 4 Nov - 18:05





∞ Un souvenir du passé "famille"
Luan Xu & Mori




Alors, que j'avais commencé à parler une partie de mon passé et celui de ma vengeance et comme je le pensais-ils avaient l'air perplexes et choqués, c'est vrai qu'à un tel moment, comment une petite fille comme moi n'as t-elle pas pus sauver sa mère de ce monstre ...

Je me contentais de leur sourire comme si ne rien n'était même si en réalité, j'avais vraiment envie de pleurer en me forçant avec ce faux sourire.
Mais, au même moment je vis l'homme au nom de Luan ... Boire à ma santé ... Mais pourquoi ? Je n'avais pourtant rien de si fier pour faire cela au contraire je n'étais qu'une simple fille encore trop faible pour faire quoi que ce soit, voyant mon verre se faire servir un petit sourire je buvais à cul sec et cela fessait un peu de bien, un sourire commençais un peu à réapparaître un peu sur mon visage .
Alors, que je n'avais même pas encore finis de boire, je le vis mettre une jambe sur la table en mettant sa main derrière ma tête avant de la poser sur la mienne, je me demandais bien ce qu'il fessait et pourquoi fessait-il cela ?
Mais en entendant sa phrase, je serais ma main sur son haut en cachant mon visage, étant donné que je commençais à pleurer discrètement pour ne pas paraître comme une pleurnicheuse.
Mais il y avait quelque en eux qui me fessaient pensait comme à une famille, mais pourquoi donc ?
Je séchais mes larmes avec mon bras après avoir entendue sa phrase qui était plus étonnante, encore tête collait entre elles, je le regardais droit dans les yeux comme pour lui en disant.

❝- - Merci, mais ... Si tu dois le tuer sans moi, je ne ....

Avant que je puisse finir je me détachais de lui en devenant comme un peu rouge avec les yeux qui semblaient en avoir assez de paraître le genre de fille que je ne suis pas. Puis, au même moment il partait quelque part en nous laissons toutes les deux toutes seules, mais avant de totalement disparaître de mes yeux il nous dit quelque chose d'assez exceptionnel à entendre.

En nous retrouvant toutes les deux, pendant un petit moment il eut un grand vide sur la table, personne ne parlait ... Moi, j'avais envie de parler, mais je ne savais pas comment m'y prendre avec quelqu'un de plus jeune que moi ... Attends plus jeune que moi ? Mais pourtant tout à l'heure elle a clairement dit qu'à mon âge elle pensait plutôt à sa liberté non ?!

Mais, avant même que je puisse dire quelque chose, je sentais une petite main prendre la mienne me guidant dehors. En sortant il y avait un petit brin d'air qui fessait du bien, je la voyais essayer d'éviter mon regard en me fessant signe de la rejoindre, ce que je fis.
Puis ce qu'elle me dit me fessait un peu rire.

❝- -Je ne tends veux pas, ce n'était pas de ta faute n'est-ce pas ?
De plus c'était une simple question, il faut que j'arrête de penser à cette scène ... Mais, je te remercie et désolé de t'avoir inquiété.
C'est drôle quand même je ne le voyais pas vraiment comme ça, comme tu le dis les hommes sont vraiment assez spéciales, devant les femmes ils essayent de paraître cool en cachant ce qu'ils sont vraiment.
Mais, comme tu le dis, c'est un chic type comme toi, tu es vraiment aussi quelqu'un d'exceptionnel.

Lui disais-je avec un grand sourire en sentant mes longs cheveux argentés dansaient avec le vent, en entendant sa phrase je sentais quelque chose battre en moi, comme quelque chose que j'avais déjà sentit auparavant oui.
Je lui tournais le dos en disant avec un petit sourire.

❝- Un jour quelqu'un m'as dit ...
Pourquoi t'obstines-tu à ce point ?
Tu t'engages corps et âme dans une affaire qui ne te concerne pas ... En fait, je sais pourquoi ...
Parce que tu es Natsumi ... Tout simplement
C'est pour toutes ces raisons que, moi, je veux t'aider à mon tour comme tu l'as fait pour moi dans le passé.
Et, alors comme toi tu l'as fait pour moi, je te tendrais toujours la main ...

Ce jour-là ça peut paraître bizarre, mais celui qui m'avait dit cela c'était un garçon de mon âge avec lequel j'ai vécu après la mort de ma mère et comme toi il m'as tendue ta main et c'est pour ça que ...

Je me retournais vers elle en prenant sa main calmement avec beaucoup d'enthousiasme.

❝- C'est pour ça, que je tiendrais fermement cette main quoi qu'il arrive !

Je sortais mon épée en la brandissant bien haut dans le ciel en la regardant Mori.

❝ - Maintenant Mori tu es quelqu'un de ma « famille » pour laquelle je brandirais cette épée contre tes ennemis, même si elle devait se briser un jour je ne la lâcherais jamais comme ta main chaleureuse que tu m'as tendu aujourd'hui et pour toujours.







made by great thief.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Plus on est de fous, moins il y a de riz ! [Mori,Uta]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Plus on est de fous, moins il y a de riz ! [Mori,Uta]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Evolved :: ~ East Blue ~ :: East Blue voie n°2 :: Yotsuba :: Village de Brigand-