Forum ouvert ! On vous attend.

Partagez | .
 

 Prez' de Keishi [Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Keishi Glock
Révolutionnaire | Rêveur
Révolutionnaire | Rêveur
avatar


Masculin Messages : 7
Date d'inscription : 29/10/2014
Age : 21
Localisation : C'est confidentiel, vois avez mon supérieur. Qui c'est ? C'est confidentiel

Feuille de personnage
Niveau:
12/50  (12/50)
Expérience :
0/150  (0/150)
Prime: -

MessageSujet: Prez' de Keishi [Fini]   Mer 29 Oct - 21:42

Fiche de Présentation

Personnage

Nom : Glock
Prénom : Keishi
Age : 25 ans
Sexe : Mec
Faction : Révolutionnaire
Style de Combat : Keishi aime combattre dans l'ombre, attaquant son ennemi à l'aide de petites lames de métal cachées un peu partout dans sa tenue. Il arrive à battre la plupart de ses adversaires de cette manière, mais lorsque cela ne suffit pas, Keishi utilise alors son style primaire de combat, son style le plus meurtrier, la folie. Il essaye de ne pas trop s'approcher des adversaires, sinon la folie prend le contrôle.
Spécialité : Keishi à de très bons yeux, il est né pour être guetteur, c'est d'ailleurs pour cette raison qu'il aime rester dans l'ombre et surveiller tout le monde.
Fruit du Démon : Aucun, il veut prouver au monde qu'il n'y a pas besoin d'avoir un fruit du démon pour être fort.

Physique :

Comment vous décrire Keishi, tout d'abord il arrive à être "monsieur tout le monde", il pourrait très bien passer des semaines dans un village sans que jamais personne n'entende parler de lui, il est une ombre.

Il a une silhouette assez élancée, ses mains sont très fines, on pourrait même penser que ce sont des mains de femme, il est délicat et ne fait pas de geste brusques sauf si la situation l'y oblige. Il a un visage assez joli à regarder, il a des yeux d'un rouge profond assez banal, mais tout de même beau, il pourrait sortir avec beaucoup de filles s'il le voulait, mais il ne trouve pas l'intérêt d’avoir ce genre de distraction. Il a des cheveux assez longs, pas assez pour faire bizarre, mais ils ont tout de même une taille assez conséquente. Ils sont également très sombres, presque noir, ce qu'il apprécie grandement, c'est pratique pour son métier. Il a cet air sur le visage qui fait que tu ne peux pas savoir ce qu'il pense.

Il a une démarche posée, il ne court pratiquement jamais, ou alors uniquement lorsque la situation l'exige et qu'il ne peut pas faire autrement. Il marche de manière très droite, il doit cette démarche à son enfance, sa famille lui a inculqué la bonne posture dès son plus jeune âge, elle mettait un point d'honneur à ce que les membres de cette famille soit gracieux et bien élevés.

Il a néanmoins certaines habitudes, des mimiques qui faisaient souvent tiquer ses parents : il avait l'habitude de passer sa main dans ses cheveux, les rabattant un peu en arrière. Il faisait ça de manière incontrôlé lorsqu'il réfléchissait. Il a l'habitude également de taper du pied sur le sol avec le talon de sa chaussure lorsqu'il attend, produisant un petit tac-tac rapide et très énervant pour les personnes autour de lui.

Il porte tout le temps des tenues impeccables, des tenues de haute couture. Il peut se permettre cela tout simplement parce qu'il est issu d'une famille aisée qui s'est enrichie dans le trafic de fruits du démon, qui n'hésite pas à lui fournir l'argent dont il aurait besoin. D'ailleurs tous les membres de sa famille avaient fait le choix de manger un fruit du démon, il était le seul à ne pas vouloir, disant que "si nous sommes venus au monde sans pouvoirs, il y a une raison". Les couleurs de ses costumes sont tout le temps dans des teintes de pourpre et de noir. Il lui arrive de porter un petit chapeau pourpre, mais ne fait pas un flan s'il ne l'a pas. Il porte accroché à l'intérieur de sa veste une petite montre gousset (cf. en bas si vous ne savez pas ce que c'est) violette accroché à l'aide d'une petite chaîne en argent. Il a également des gants noirs d'une grande qualité, c'est d'ailleurs pour cette raison qu'il les enlève toujours lorsqu'il passe dans son style primaire de combat, car ce style abîme ses vêtements.

Caractère :

Keishi :
Dans la vie de tous les jours, Keishi est quelqu'un de très distant, il n'attire pas l'attention et ne cherche pas à l'attirer. Il est un passant parmi tant d'autres. Vous aurez beau chercher à savoir ce qu'il pense, vous tomberez toujours à côté, il ne pense pas de manière orthodoxe. Si un objet vous fait penser à quelque chose vous pouvez être sûr que lui a pensé à quelque chose de différent. Il arrive, à l'aide de mimiques et de fausses manies à vous faire croire qu'il pense à quelque chose, cela lui permet alors de bouger, combattre, surprendre en conséquence. Il est intelligent et aime berner ses adversaires, les faisant tourner en bourrique, voir même faire en sorte que ses adversaires s'entre-tuent. Il n'aime pas se salir, il ne court presque jamais et fait attention aux bonnes manières, il laisse passer les dames d'abord. Il ne cherche pas les conflits, préférant s'éclipser avant que la situation ne dégénère.

La folie :
Lorsque Keishi perd le contrôle, il y a une toute autre personnalité qui prend le dessus sur lui, il l'a appelé "la folie". Cette personnalité est une part sombre de lui, elle est sa malédiction. Elle se manifeste surtout lorsqu'il y a beaucoup d'agitation dans les environs. Lorsque "la folie" prend le dessus, Keishi n'est plus que le spectateur de ce qu'il se passe. La folie a un caractère très différent de Keishi, elle n'a que faire du regard des autres, tout ce qui l'intéresse est son objectif, elle fera de la manière la plus simple qui lui sera donnée pour atteindre cet objectif. Elle est très agressive et le montre très bien en grognant et en pourchassant à toute vitesse sa cible.

Si nous devions la personnifier, on pourrait dire qu'elle est tel un tigre sauvage qui n'avait encore jamais perdu. En effet elle est très sûre d'elle, elle n'hésite pas à attaquer, se disant sans doute qu'elle ne peut pas perdre. À cause de cet état d'esprit, elle pense sans doute également qu'il n'est pas nécessaire de se défendre, ce qui fait qu'elle ne fait qu'attaquer, sans jamais faire autre chose. Si elle reçoit une attaque, elle essayera juste de faire plus mal à l'adversaire, elle ne cherchera jamais la défense.

Elle ne laisse pas facilement la place à Keishi une fois qu'elle a pris le contrôle. Pour qu'elle se rendorme, il n'y a que peu de possibilités, elle doit avoir fini ce qu'elle voulait faire, ou bien n'être plus dans la capacité physique de le faire. Keishi apprend en ce moment un art martial qui permet également de la calmer et de lui redonner le contrôle, mais il est encore en formation et a donc du mal à la calmer.

Histoire :

La sortie de l'enfer.
Alors que Keishi venait d'avoir 15 ans, tous les membres de sa famille lui avaient offert des fruits du démon, voulant qu'il en mange un. Il y en avait de toute sorte, 5 fruits Paramécia, il reconnut le Kun Kun no mi, le Van Van no mi, ainsi que certain qu'il ne connaissait pas. Il y avait également des fruits de type Zoan, deux pour être exact. Et enfin il y avait un fruit de type Logia, mais pas des moindres, c'était le légendaire fruit Ton Ton no mi, un fruit qui pourrait se vendre à un prix faramineux, le roi d'un petit pays n'aurait pas les moyens de s'offrir ce fruit du démon. Keishi comprit qu'il ne serait jamais tranquille, tant qu'il serait dans cette famille il n'aurait jamais la paix en restant "normal".

Le soir même, Keishi fugua, il préférait vivre dans la rue que de vivre avec sa famille, qu'il ne considérait d’ailleurs plus comme sa famille à présent. Il arriva dans un petit coin pommé, la faim commençait à le tirailler. Quand il entendit du bruit derrière lui, il se retourna et vit quelqu'un qui marchait dans sa direction, un jeune homme qui portait une capuche. Keishi, qui avait toujours connu le luxe et jamais la violence ne se méfit pas, il se dit que cet homme allait l'aider à trouver un endroit où manger. Il s'approcha donc de l'homme à la capuche tout sourire dehors. Alors qu'il était assez proche de l'homme, il eut une intense douleur au niveau du ventre, il regarda ce qu'il se passait et vit un pied, le pied de l'homme l'avait frappé. Il n'eut pas le temps de réagir que l'homme lui enchaîna plusieurs coups de pied, le faisant tomber à terre. Et même à terre, il n'arrêtait pas de le frapper. Keishi se demanda pourquoi il lui faisait ça, il n'avait rien fait de mal. Quand, au bout d'un moment, les coups cessèrent, Keishi n'arrivait plus à bouger, tout son corps lui faisait mal. Il sentit quelque chose qui fouillait dans ses poches, difficilement, il ouvrit les yeux, c'était l'homme qui le fouillait, il avait été tabassé pour être volé ?

Keishi rentra dans une colère noire, il n'arrivait pas à croire qu'il avait été frappé pour deux ou trois berrys. Il remarqua que la douleur, bien que présente, ne le dérangeait plus tellement, il se releva d'un coup sec, faisant sursauter l'homme. Il était bien debout, mais avait une posture un peu différente, il n'avait plus la posture droite et délicate qu'il avait apprise depuis sa naissance, mais il avait le dos courbé, il était penché en avant, épaules vers l'avant et bras en avant également, près à attaquer à tout moment. Il attaqua l'homme, il lui saisi le bras et mordit à pleine dent dedans. Du sang entra dans sa bouche pendant qu'il entendit crier, mais il ne le remarqua presque pas. Il lâcha le bras et donna un coup de pied dans les bijoux de famille de l'homme, il avait plus ou moins visé le tibia, mais ce n'était pas plus mal. L'homme se plia en deux sous la douleur, Keishi en profita pour lui donner un coup de poing sur le sommet du crâne qui était maintenant en dessous de son bras. L'homme s'écroula à terre, inconscient. Keishi l'enjamba et s'assis sur son corps, il lui donna des dizaines et des dizaines de coup de poing et de tête, si bien que ses mains se mirent à lui faire extrêmement mal, mais il continua quand même.

Lorsqu'il se réveilla, il ne se souvenait plus vraiment de ce qu'il s'était passé après le passage à tabac dont il avait été la cible, mais une chose est sûre, c'est qu'il avait vraiment morflé, son corps lui faisait encore plus mal que dans ses souvenirs de la veille. Il regarda autour de lui et vit le corps de son assaillant, il était allongé par terre, face contre le sol et il ne bougeait plus. Keishi s'approcha pour voir s'il allait bien, mais l'homme ne respirait plus, il était mort. Qui avait bien pu faire ça, c'était tout de même un meurtre, il fallait aller voir la marine. Il eut alors une vive douleur aux mains, il regarda et vit qu'elles étaient toutes ensanglantées, il n'avait pourtant pas utilisé ses mains pour se défendre la veille.

Le cadavre plein de taches de sang alors qu'il n'avait pas de coupure lui fit réaliser quelque chose d'affreux, c'était lui qui avait tué cet homme, il était un meurtrier.

Il s'adossa au mur de la ruelle pour ne pas tomber sous le choc. Il avait fait ça ? Au fond de lui il le savait, mais il ne voulait pas l'admettre. Il nia pour lui-même qu'il avait tué un homme. Il mit le cadavre dans une grosse poubelle verte et prit un autre chemin, cherchant de la nourriture.

Au bout d'un mois, tout le monde avait entendu parler de lui, on le surnommait "Le Loup Fou" parce qu'il se battait sans prendre de précautions, il se fichait de se faire poignarder, du moment qu'il pouvait tuer son adversaire. Et oui, vous aurez compris, sa solution pour pouvoir manger tous les jours était de faire des combats de rue. Il n'avait jamais perdu encore, ce qui lui fit une sacrée réputation. Au deuxième mois, il dut se battre contre un homme différent des autres, il n'était pas très grand ou très musclé, mais était vraiment imposant, on sentait en le regardant qu'il était un très bon combattant. Ce qui surprit le plus Keishi c'est qu'il ne ressentait pas de peur en voyant son "mode folie" comme il l'avait appelé. C'était la première fois que ça arrivait, la folie ne se laissa pas démonter et attaqua comme à son habitude, tout crocs dehors.

L'homme lui donna un coup très rapidement à l'abdomen, ce qui fit tituber la folie une petite seconde, elle se redressa encore plus énervé.

"Hooo, intéressant ... dit l'homme dans sa barbe"

Lorsque la folie attaqua à nouveau, l'homme esquiva d'un petit geste fluide et lui donna un coup de poing sur la nuque, la faisant tomber dans l'inconscience.

Keishi se réveilla dans un lieu qu'il ne connaissait pas, une sorte de dojo. Il n'était jamais rentré dans un ce ces bâtiments, mais il en avait déjà vu en photo. Il se redressa, et vit l'homme qu'il avait combattu la veille, il était assis en tailleur dans l'herbe, juste à coté du dojo. Il ne faisait rien, il ne bougeait pas plus qu'une statue. Une feuille vint se poser sur lui, mais ça ne le fit pas réagir. Keishi le regarda comme ça pendant une petite minute, et alors qu'il allait le voir pour lui donner un coup de poing, l'homme le regarda et lui sourit. Il se leva et vint à la rencontre de Keishi.

"Bonjour petite terreur, tu n'as pas trop mal ?"

En y réfléchissant il n'avait plus du tout mal, c'était assez étrange, car ça faisait depuis le premier jour de sa fugue qu'il avait mal, continuellement.

"Vous êtes qui vous ? Pourquoi vous m'avez kidnappé ? Si c'est pour avoir du fric de ma famille, vous pouvez vous brosser, ça fait longtemps que j'ai fugué.
- Doucement, je vais répondre à tes questions une à une. Je m’appelle Kim Fu, je ne suis pas du coin, mais cela n'est pas à l'ordre du jour, je suis ce qu'on pourrait appeler le "maître" de ce dojo, bien que maître sois un peu bizarre pour un dojo sans élèves. Première question c'est fait, ensuite la deuxième, c'est quoi déjà ? À oui c'est vrai, je ne t'ai pas kidnappé, c'est juste que je pense que mon art pourrait t'aider à te contrôler, lorsque tu te bats tu es peut-être fort, mais tu vas te faire battre à un moment donné, tout ça parce que tu laisses tes émotions prendre le dessus. Je pense que je peux t'aider pour ça. Et enfin la dernière question, c'est qui tes parents ? Ils sont connus ? Il tirait de grand yeux d'incompréhension, il ne devait vraiment pas savoir qui était Keishi.
- Non non, mais de là d’où je viens ils arrivent à survivre. Un petit mensonge qui ne faisait de mal à personne. Tu dis que ton art peut m'aider ? Et c'est quoi ton art ?
- Bien sûr qu'il peut t'aider, si je te le dis. Mon art est le calme, l'inverse complet de ton style de combat. Le calme permet de calmer son esprit, afin de ne penser à aucune chose futile comme la peur, l'ambition et toute autre émotion néfaste. En gros, nous nous battons comme une machine et ne faisons jamais d'erreur.
- Et en quoi ça pourrait m'aider ?
- J'ai remarqué que tu te battais contre ta volonté, ou plutôt une partie de toi voulait se battre, et l'autre non, je me trompe ?
- Comment vous pouvez savoir de toute façon ?
- J'étais pareil avant, et j'ai mis au point cet art pour cette raison, pour contrôler ma "bête" comme je l'appelais, et à force de m’entraîner, j'ai découvert qu'il était possible d'aller encore plus loin que seulement arrêter la bête, on peux la dompter, la dresser et la maîtriser.
- Et vous arrivez à la calmer ?
- Bien sûr, mais avant cela il faut arriver à se battre sans émotions, comme j'ai fait hier."

Se rappelant le combat de la veille, il décida d'écouter ce "maître" jusqu'au bout.

"Donc comme je disais, je n'ai pas d'élèves, pour la simple et bonne raison que cet art est très long à maîtriser et que son utilisation est compliquée tant que tu n'as pas atteint le niveau de maître. Il faut en effet une méditation plus ou moins longue avant de pouvoir utiliser cet art.
- Plus ou moins longue ?
- Pour quelqu'un qui essaye pour la première fois, la méditation dure en moyenne deux jours, donc c'est assez long, mais pour moi par exemple, il faut environ 30 à 40 secondes, ce qui est tout de même moins contraignant.
- Le décalage est si grand ? Keishi fit les yeux ronds.
- Et oui, mais il m'a fallu près de 40 ans pour arriver à ce niveau seul. Avec un bon maître je pense que tu pourras diminuer de moitié ce temps.
- 20 ANS !! Mais c'est super long, j'aurais 35 ans quand je serai maître ? Désolé, mais c'est pas pour moi, je ferai avec ma malédiction. Keishi commença à tourner les talons pour partir.
- Comme je te l'ai dit, je ne suis pas du coin. Et c'est pour cette raison que je peux t'affirmer que je n'ai jamais vu d'art martial plus puissant que le mien, et pourtant j'ai voyagé dans de nombreux pays et ai rencontré de nombreux arts.
- Vous avez dit que c'est le plus puissant ? Demanda Keishi en revenant sur ses pas. Si on le maîtrise, on pourrait battre des personnes avec des fruits du démon ?
- Heu, ouais, c’est possible avec pas mal d'autres arts martiaux, mais c'est sûr qu'on peut.
- Quand est-ce que l'on commence ?"

L’entrainement :
Kim Fu fit s'asseoir Keishi dans la même position qu'il avait adopté avant leur conversation, en tailleur, le dos droit. Kim Fu vint se mettre derrière Keishi et lui attrapa les épaules, il ne les attrapa pas violemment, on aurait plus dit qu'il les touchait, Keishi tourna alors la tête pour voir ce qu'il faisait, mais le maître lui ordonna de se remettre droit et de chercher à faire le vide dans sa tête.

Il essaya, mais il n'était pas facile de se concentrer avec un mec qui vous tripote les épaules. Peut être que c'était pour ça qu'il faisait ça, en tripotant les épaules il le déconcentre, mais s'il arrive à faire le vide alors qu'il essaye de le déconcentrer, il progressera très vite. Quand Keishi entendit "non, ce n'est pas ça et maintenant fait le vide", son maître avait entendu ce qu'il avait pensé ? Peut-être qu'il a un fruit du démon. Une nouvelle fois il entendit "Mais non, je ne lis pas dans les pensées, c'est juste que ton visage reflète complètement ce que tu pense et maintenant concentre toi je te dis". Au bout d'une demi-heure environ, Kim Fu lâcha les épaules de Keishi, il semblait ravi, mais il perdit vite son sourire lorsqu'il vit que Keishi le regardait. Il l'obligea à prolonger l'exercice pour n'avoir pris cela que comme un jeu et l'avoir négligé.

Le soir venu, ils mangèrent ensemble dans le dojo, le maître n'était pas un très bon cuisinier, mais il faisait des choses tout à fait potable. Keishi demanda pourquoi il avait semblé si ravi lorsqu'il avait lâché ses épaules. La réponse le surpris plus qu'un petit peu, le maître lui répondit que c'était parce que Keishi n'avait aucune aptitude naturelle pour l'art martiale et donc qu'il serait plus long pour lui d'y progresser, mais qu'il pourrait surpasser tous les talentueux à force d'exercice. Keishi ne comprenait pas ce qu'il voulait dire, mais le maître ne voulut pas en dire plus.

Après un mois de travail, Keishi n'arrivait toujours pas à entrer dans l'art "calme", il n'arrivait pas à faire le vide dans son esprit alors qu'il passait des heures et des heures chaque jour à essayer de faire ce fichu "vide", mais il n'y arrivait pas.

Il lui fallut un an et 15 tentatives d'arrêter pour arriver à apercevoir les portes de ce monde. Il réussit à rentrer dans le mode "Zen" comme il l'appelait, pendant environ trois secondes, avant de perdre sa concentration, il lui avait fallu sept heures de méditation à ce moment-là. Le soir ils firent la "fête", ils allèrent manger au restaurant. Cela plut à Keishi qui n'était pas sorti de l'enceinte du dojo depuis un an.

L'entrainement continua encore et encore, il progressait lentement, mais les bases qu'il acquérait étaient solides et il savait que chaque entrainement était important. À la fin de la troisième année, il commença à ne plus faire que de la méditation, il arrivait maintenant à ne mettre plus que deux heures pour arriver au mode "Zen", et il arrivait à maintenir cet état une vingtaine de minutes sans combattre. Il profitait donc de ces vingt minutes pour regarder les enchaînements que faisait son maître, repérer tous les mouvements et les contractions de muscle squi s'opéraient lors de l'utilisation des techniques. Ce mode permettait d'apprendre plus facilement les techniques, en voyant comment le corps fonctionnait.

Au début de la septième année, il ne lui fallait qu’une heure et demie de méditation et il pouvait rester en mode zen près de douze heures sans combattre et environ cinq minutes en combat, il se mit donc à utiliser les techniques qu'il avait observées pendant quatre ans. L'observation avait porté ses fruits, Chaque technique était quasiment exécuté à la perfection, il ne fallut qu'une année de plus pour qu'il les maîtrises complètement.

La mort d'un maître
Alors qu'il en était à sa neuvième année d'apprentissage, il y eut un événement qui bouleversa sa vie, alors qu'il était en pleine méditation, Keishi entendit un bruit, il ne bougea pas, la méditation était plus importante que ce bruit, quel qu'il soit. Il entendit un cri, pas le cri de quelqu'un qui a mal, mais le cri de quelqu'un qui est très en colère. Il décida de regarder ce qu'il se passait, il était rare de voir quelqu'un dans l'enceinte du dojo et encore plus de voir quelqu'un en colère.

Il se trouve que la personne en colère était un homme assez barbu, il avait une veste bleue ciel et un pantalon assortie, il aurait pût faire rire Keishi dans sa tenue plouc s'il n'avait pas tenu un revolver dans la main, pointé en direction de son maître. Keishi pouvait voir que son maître était dans le mode "Zen", ça se voyait sur son visage, mais il ne pourrait surement rien faire contre une arme à feu. Le coup de feu partit, remplissant d'effroi Keishi. Kim Fu évita la balle d'un millimètre, ce qui surprit l'homme qui en tira trois de plus, toutes évité de justesse, sans le moindre geste superflu. Comprenant qu'il ne pourrait toucher le maître, l'homme à la barbe pointa l'arme dans la direction.

Lorsqu'il tira, Keishi se dit que tout était fini, il n'était pas dans le mode "Zen" et ne pourrait pas éviter la balle, il allait mourir ici, aujourd'hui. Seulement il ne reçut pas la balle, son maître s'était placé dans la trajectoire pour stopper la balle, il s'était sacrifié pour permettre à son disciple de vivre. L'homme rigola en voyant Kim Fu tomber à terre, il lui envoya le reste de son chargeur dans le corps et cria "On ne s'en prend pas impunément à l'équipage de Brad, le futur Seigneur des Pirates". C'était donc un pirate qui avait tué son maître ? Keishi tomba dans sa folie, il se leva et courut en direction du pirate, il ne contrôlait plus rien, il avait sombré dans la folie.

Il essaya de se calmer par la méditation, mais n'y arrivait pas, le spectacle qu'il avait devant les yeux l'en empêchait, la folie avait donné un coup de boule au pirate qui s'était retrouvé à terre, sonné. Elle lui avait ensuite arraché le nez avec les dents, faisant gicler le sang dans tout les sens. Elle recracha le nez qu'elle avait dans la bouche, se releva et tira su le bras du pirate tout en le maintenant au sol en montant sur son torse. Un crack se fit entendre, elle lui avait sans doute déboîté l'épaule. Elle avait ensuite sauté sur sa cage thoracique. Le pirate était sans doute mort. La folie disparut, redonnant place net à Keishi.

Il n'avait pas été assez fort pour arrêter sa folie. Il devrait rester loin des combats s'il ne voulait pas faire plus de victimes. Ou alors il faudrait qu'il se batte à distance, pour ne pas exciter la "folie". Il n'était pas doué avec les armes à feu, il avait déjà essayé et le confirmait avec le pistolet du pirate déchiqueté. Il essaya de lancé un couteau et ne fut pas très mauvais. Il fallait trouver d'autres chose à lancé, pour arriver à trouver son futur style de combat, un style qui ne se termine pas forcement en bain de sang.

Entrainement
Il prit tout les objets tranchants qui se trouvaient dans le dojo, il n'y avait jamais fait attention, mais il trouva une grande quantité d'armes blanches.

Il essaya plusieurs types d'armes, mais ce qu'il arrivait incontestablement mieux à maîtriser était de petits couteaux sans poignée munis de petites lames tranchantes. Il y en avait quelques-uns dans le tas de sabres/couteaux/poignards/etc. qu'il avait rassemblé. Il les mit de côté et s'entraîna à les lancer contre un arbre pendant des semaines, ne négligant pas la méditation. Ses journées étaient entièrement tourné vers l'entrainement, il se levait à cinq heures du matin et se couchait après minuit le soir.

Il réussit assez facilement à maîtriser le lancée de lame, cela lui fit bizarre, il était habitué à la difficulté qu'est l'apprentissage de l'art du calme.

Le retour à la maison
Une fois qu'il eut maîtrisé ce style de combat, il décida qu'il était temps qu'il rentre chez lui, il n'avait pas vu sa famille depuis près de 10 ans, il appréhendait leurs retrouvailles. Il prit les trois lames qu'il avait trouvé dans le dojo et pris le chemin de son île natal, Dawn. Un navire marchant accepta de le prendre à son bord s'il travaillait pour payer le trajet, Keishi accepta cette offre généreuse. Même sur le bateau, Keishi passait tout son temps libre en tailleur, à méditer. Il parvint de temps à autre à atteindre le mode 'Zen" sur le bateau, le capitaine du navire lui demanda comment il faisait parfois pour travailler aussi vite, car il aimerait bien que tous ses hommes travaillent à cette vitesse, avec cette délicatesse et avec cette justesse, mais Keishi lui dit qu'il fallait dix ans de travail intense pour arriver où il en était et qu'il n'avait fait que la moitié du chemin à faire. Entendre ça refroidit un peu les ardeurs du capitaine, il n'avait pas dix années à perdre.

Il donna tout de même à Keishi le temps qu'il lui fallait pour passer en mode "Zen", histoire qu'il travaille mieux ensuite. Cela ne le dérangeait pas d'être exploité de la sorte, il était même assez content vu que ça lui permettait de s'entraîner davantage.

Lorsqu'il arriva sur Dawn, il était considéré comme le meilleur matelot à bord, mais il n'en avait rien à faire, ce qui l'intéressait était d'être arrivé à Dawn. Il prit alors la direction de la ville haute de Goa, espérant que sa famille habite toujours au même endroit.

II fut soulagé de voir son nom de famille sur la boite aux lettres, ils n'avaient pas déménagé. Il frappa à la porte et on vint lui ouvrir au bout de quelques secondes, le majordome d'avait pas changé du tout, il était le même que dans ses souvenirs. Lui en revanche avait du bien changer, car le majordome ne le reconnut pas. Il se présenta et le majordome écarquilla les yeux, le fils fugueur était de retour.

Une fête mémorable se fit ce soir-là, il dut raconter à sa famille ce qu'il avait fait depuis dix années, et aussi donner la raison de sa fugue.

Les membres de sa famille jurèrent de ne plus lui demander de choisir un fruit du démon, ils ne voulaient pas revoir partir Keishi, il était de la famille.

Après quelques jours, Keishi était retombé dans une routine, il ne faisait que s'entraîner et s'ennuyer. Il décida de faire quelque chose de sa vie, il voulait montrer au monde l'art que lui avait légué son maître. Il voulait devenir quelqu'un dans ce monde. Il n'y avait alors que trois choix possible, Marine, Pirate ou Révolutionnaire. Il ne pouvait pas devenir Marine vu l'affaire familiale, il ne voulait pas être un pirate, ce sont des meurtriers qui sont sans foi ni loi, ils n'hésitent pas à tirer sur un homme sage pour arriver à leurs fins, il ne restait alors que révolutionnaire. C'était décidé, il allait devenir le plus grand des révolutionnaires que cette planète allait connaître. Il usa des relations de sa famille pour se faire créer de petites lames dissimulées un peu partout dans sa veste. C'était un vrai travail de génie, les lames ne gênaient pas du tout le déplacement.

Il était fin prêt pour devenir le plus grand révolutionnaire de tous les temps.

Le Joueur

Surnom: Warfayter
Age : 19 ans
Sexe : Mec
Fréquences : 3-4 jours / 7 jours
Comment avez vous connu le forum : Double Compte de Timmy

"Lu et Approuvé"

Montre gousset:
 



Dernière édition par Keishi Glock le Sam 1 Nov - 17:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Prez' de Keishi [Fini]   Ven 31 Oct - 14:46

Yoh ! Bon, la première erreur que tu as faite c'est a propos de la relecture, des tas de fautes, que ce soit de pluriel ou de conjugaison, regarde bien ! ce n'est pas de la mauvaise foi.

Physique bien, sans plus j'aurais aimé plus de détail ( sa façon de marcher, ses habitudes )

Pour le caractère je ne rajouterais rien, on en a déjà parlé t'as décidé de quand même faire comme ça.

Pour l'histoire je ne saurais quoi dire, un peu du Déjà-Vu, mais tout de même sympa a lire pareil que sur l'ensemble de la présentation, fais attention au fautes pense a te relire


Sur ce, je vais attendre le second avis pour donner une note car j'hésite.
Revenir en haut Aller en bas
Keishi Glock
Révolutionnaire | Rêveur
Révolutionnaire | Rêveur
avatar


Masculin Messages : 7
Date d'inscription : 29/10/2014
Age : 21
Localisation : C'est confidentiel, vois avez mon supérieur. Qui c'est ? C'est confidentiel

Feuille de personnage
Niveau:
12/50  (12/50)
Expérience :
0/150  (0/150)
Prime: -

MessageSujet: Re: Prez' de Keishi [Fini]   Ven 31 Oct - 17:26

Je vais retravailler ma présentation. Essayer de recorriger les fautes.

Je vais étoffer la description physique également.

Pour le caractère, ce n'est pas une technique, c'est une sorte de double personnalité, donc j'ai fait une description de ses deux personnalités. Je vais peut-être plus les décrire également.

Pour l'histoire, je sais que c'est du déjà vu, le coup du "un pirate à tué un proche, donc je vais combattre les pirates", mais il faut bien un élément déclencheur pour qu'il puisse choisir un camp, ou alors il faudrait que ce soit une passion de toujours, comme pour Luffy de devenir un pirates, mais existe-t-il quelqu'un qui rêve depuis sa plus tendre enfance de devenir un révolutionnaire ? Il aurait plus de chance de vouloir devenir un pirate si il aime l'aventure ou un marine si il aime la justice. Qui chercherait le renversement politique à 7-8 ans ?

Donc voilà, je vais retravailler ma fiche, je vous tiens informer quand je l'aurais fini pour de bon normalement cette fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nice Murasaki
Pirate | Rêveur
Pirate | Rêveur
avatar


Masculin Messages : 110
Date d'inscription : 11/10/2014
Age : 21
Localisation : Partout en même temps

Feuille de personnage
Niveau:
13/50  (13/50)
Expérience :
126/150  (126/150)
Prime: -

MessageSujet: Re: Prez' de Keishi [Fini]   Ven 31 Oct - 18:53

Juste pour te répondre à ta question vu que tu vas retravailler ta prez'. Sabo à déjà cet esprit là quand il est petit et il en a fait par a Dragon lorsqu'il le rencontre il me semble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keishi Glock
Révolutionnaire | Rêveur
Révolutionnaire | Rêveur
avatar


Masculin Messages : 7
Date d'inscription : 29/10/2014
Age : 21
Localisation : C'est confidentiel, vois avez mon supérieur. Qui c'est ? C'est confidentiel

Feuille de personnage
Niveau:
12/50  (12/50)
Expérience :
0/150  (0/150)
Prime: -

MessageSujet: Re: Prez' de Keishi [Fini]   Sam 1 Nov - 17:24

Up
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Prez' de Keishi [Fini]   Mar 4 Nov - 15:55


Notation


Orthographe 4/5 Attentions au petites fautes qui traînent dans la présentation !

Originalité 3/5 Le coup du maître..

Longueur 5/5 Presque 5000 mots sur l'ensemble de la présentation !


Niveau de base 12 , en attente d'un deuxième avis

Revenir en haut Aller en bas
Luan Xu
Pirate | Rêveur
Pirate | Rêveur
avatar


Masculin Messages : 201
Date d'inscription : 02/09/2014
Age : 22

Feuille de personnage
Niveau:
17/50  (17/50)
Expérience :
98/200  (98/200)
Prime: -

MessageSujet: Re: Prez' de Keishi [Fini]   Mer 5 Nov - 11:04


Notation


Orthographe 4/5 Quelques fautes par-ci par-là

Originalité 3/5 Comme le dit Mori

Longueur 5/5 C'est même un pavé, mais bon c'est long donc...


Niveau de base 12 , Je valide



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Prez' de Keishi [Fini]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Prez' de Keishi [Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Evolved :: ~ Les Fiches ~ :: Présentation :: Présentation Validée :: Révolutionnaires-