Forum ouvert ! On vous attend.

Partagez | .
 

 [Quête] • Des loups déguisés en moutons.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Edward Eizou
Révolutionnaire | Rêveur
Révolutionnaire | Rêveur


Messages : 10
Date d'inscription : 15/11/2014

Feuille de personnage
Niveau:
13/50  (13/50)
Expérience :
0/150  (0/150)
Prime: -

MessageSujet: [Quête] • Des loups déguisés en moutons.   Jeu 20 Nov - 18:32


Des loups déguisés en moutons
• délire avec sa solitude •



« Les visages souvent sont de doux imposteurs. Que de défauts d'esprit se couvrent de leur grâce ! Et que de beaux semblants cachent des âmes basses ! »

Les révolutionnaires sont présents pour aider les innocents et forcer la Marines à arrêter d'assouvir ce monde avec la violence et son influence - personnellement, je ne suis pas non plus pour le fait que les Pirates existent, du fait qu'ils utilisent eux aussi leurs violences et leurs forces pour faire du mal à de pauvres civils -. Mais parfois, ce groupe - les révolutionnaires - permet de devenir une "carapace" pour de mauvaises personnes ayant soif de violences. Alors que son but premier n'était point cela. Et il fallait bien, entre autres, traquer ce genre d'individu afin de les destituer de cette image de faux révolutionnaires. Et c'était l'une des missions données à l'individu s'insérant dans une île d'East Blue. Assit en tailleur en position permettant de fixer le devant de sa barque, il se stationnait sur les bords d'un ponton fait de bois. Il était presque nouveau dans ce groupe, plutôt, son identité était nouvelle, car il les avait rejoint il y a de ça un bon nombre de temps. Il n'avait encore jamais rencontré celui qui portait comme surnom : "Leader de la Révolution". Son nom lui était inconnu et son envie de le savoir devenait de plus en plus grande au fil du temps. Pour lui, réaliser des missions lui permettrait de grimper dans l'estime de ce camp et ainsi de frôler l'identité de son chef.

Ses scandales plutôt spéciales pour des vagabonds cognaient contre le rebord de la plage. Sa tunique frappant l'air au gré de ce vent léger, ses cheveux suivaient ce même mouvement vers l'arrière. Avançant de pas calmes et détendus, il ne se pressait pas pour s'insérer dans un petit village accueillant les jeunes voyageurs. Une allée faite de sable et de terre, des maisons construites aux abords de ce chemin ainsi que des passants scrutant les moindres faits et gestes d'Edward, cet endroit ne changeait pas des autres villes rencontrées. Le protagoniste savait le contexte de la mission ainsi que l'île où il devait s'amarrer mais n'avait pas conscience du fond de cette mission. Ce qu'il ne savait pas était l'endroit où créchait ce groupe, combien étaient-ils et qui était leur chef. Et l'investigation allait être le premier point de sa mission afin de recueillir le plus d'informations possible. Il n'aimait pas vraiment ça, la rapidité étant son fort, ce genre d'opération nécessitait du temps et il aimer plier ses actions vite fait bien fait. Bien entendu, étant dans un endroit plutôt peuplé de personnes aimables mais craintives, l'interrogatoire allait débuter en ces terres. Passant de maison en maison, il remarquait bien que les habitants l'avaient vu arriver et se campaient alors chez eux pour ne pas avoir affaire à lui. Mais un homme plutôt âgé avait décidé d'affronter l'homme portant un nodachi, n'ayant pas peur de l'individu. Annonçant un discours ayant pour but d'expliquer à Edward qu'il n'avait peur de personne ni même des Pirates interpellait le jeune Eizou et le forçait à délivrer son identité. Il lui décrivait son camp ainsi que son prénom. À l'entente de "Révolutionnaires", le vieil homme se calma et avait décidé de répondre aux quelques questions de l'homme à son pallier. Et c'était grâce à lui, qu'Edward quitta ce village en quête de son second point, l'infiltration.

La faible luminosité présente dans cette forêt faisant office de coupure entre le petit village de Fuschia et le Grey Terminal réduisait le champ de vision d'Edward. Le plat de ses scandales créait des traces sur la boue présente suite à l'averse produite par les cieux et ayant changé ce sol terreux en un sol boueux. La faible teneur en solidité de cette terre n'arrangeait pas les appuies de notre protagoniste, une attaque surprise le rendrait plus vulnérable car sa rapidité est réduite sur ce terrain. Ses sens étaient alors d'autant plus à l'affût des moindres mouvements aux alentours. Sa main gauche restait constamment proche du manche de son arme afin de veiller à dégainer celui-ci le plus rapidement possible. Continuant à s'enfoncer dans cet endroit boisé d'arbres aussi grand que des sapins adultes, les bruits d'animaux peu rassurants résonnaient contre l'écorce des arbres présents autour. Mais c'était sans compter sur l'apparition de la pire espèce vivant dans ce monde, l'espèce résidant tout en haut de la chaîne alimentaire, l'homme. Edward était prêt à dégainer mais il ne fit rien. Le fait de cette abstinence était que le nombre d'individus apparaissant sur les branches des arbres atteignait les huit. Tout ce petit monde avait entre leurs mains un fusil, l'épéiste n'avait aucune chance de les tuer tous en même temps sans se faire toucher, notamment du fait de leur distance. Ils avaient pris toutes les précautions possibles afin d'éviter toutes attaques adverses.

ENNEMI ▬ « Veuillez décliner votre identité et déposer vos armes à terre ! » - s'exclama l'un des hommes présent autour d'Edward.
EDWARD ▬ « Je me prénomme Elwinn et je suis envoyé par celui qui vous paye cher pour détériorer encore plus cette île. Et, pour mon arme, je n'aimerais pas la salir sur ce sol boueux. Vous comprendrez que pour me défendre, une arme propre est préférable. » - répondait alors Edward tout en relevant ses deux mains vers les airs.

Edward avait reçu plusieurs informations concernant ce groupe, grâce au vieil homme. Philippus, de son nom, avait il y a peu organisé une excursion vers un lac pour pouvoir y trouver sa passion favorite, la pêche. De là, il avait pu entendre quelques paroles sortant de la bouche d'hommes inconnus et les a transmises à notre protagoniste. L'une de ces informations était le fait que ce groupe de personnes avait été engagé par un noble très riche pour pouvoir dégrader d'autant plus cette île déjà souillée par le Grey Terminal. Et l'épéiste a décidé d'utiliser cette information à son avantage et avait donné un faux nom. L'homme ayant parlé, réfléchi un petit moment avant d’acquiescer de la tête et de gueuler à Edward de ne pas bouger pendant que deux hommes viendraient l'accompagner vers leur planque. Ce qu'il exécuta sans un mot, son début d'infiltration fonctionnait parfaitement.

Le jeune épéiste était assis sur une forme de banc en bois, ses poignets attachés au bas de son dos et son arme n'étaient plus à sa ceinture. Cette forme de soumission lui plaisait guère mais afin de réussir sa mission, il n'exprima rien d'autre qu'une mine endormie. Le camp où il avait été emmené était plutôt basique. Des tentes de toiles positionnées un peu partout ainsi que plusieurs cordes pour le linge et autres, un immense feu au centre et du gibier pas loin, voilà le camp rustique dans lequel créchait ce genre de personne . Il pensait que l'endroit y serait plus sauvage, mais ça lui fait penser à un camp indien. Au moment où ses pensées divaguaient, deux hommes vinrent le soulever pour le guider vers la plus grande tente. À l'intérieur, il était doucement poussé en face d'un homme d'une carrure plutôt athlétique mais celle-ci ne dépassait pas celle d'Edward. L'homme derrière un bureau en bois relevait doucement la tête afin de fixer le regard du jeune roux. Il portait encore la tenue des révolutionnaire et possédait une hache à son dos, et rien qu'à la vue de ce haut, Eizou était un peu touché dans son amour pour ses idéaux et pour son camp. L'homme prit alors la parole, d'une voix grave et cassée.

CHEF INCONNU ▬ « Tiens, voilà le nouveau d'après les dires. Bien, nous n'avons pas pu prendre contact avec notre patron du fait de cette boue qui ralentit les messages mais du fait de ton style ainsi que de ton allure, tu dois être guidé par l'argent. Je m'y connais en chasseur de primes. Donc tu vas pouvoir prendre ton arme à la sortie. Et je veux que tu rejoignes les portes avant pour garder ce poste, pendant le début de cette nuit arrivante. » - disait-il avant de se pencher vers ses occupations.

Edward baissa très légèrement la tête afin de ne pas être totalement en position de soumission, il avait un honneur tout de même. Mais intérieurement, le fait qu'il l'ait pris pour un de ces vulgaires chasseurs de primes le fit sourire. Se dirigeant nonchalamment vers l'extérieur, il faisait disparaître ce sourire pour garder une émotion basique. Mais lorsqu'il déposa un pied dehors, un violent coup eut atterri à l'arrière de son crâne causant pour effet un évanouissement.
Lorsque la forte lumière de la lune atteignait les yeux fermés de notre protagoniste, celui-ci eut pour reflex de les ouvrir rapidement. Poussé violemment dans la boue, à peine son réveil débutant, il était accueilli par cette terre humide et sale mais dur pour autant, le vent ayant bien fait son travail. Se relevant doucement en s'aidant de sa main droite, il put reprendre ses esprits et prendre conscience de l'endroit où il était. En regardant autour de lui, il put voir plusieurs hommes en tenue de Révolutionnaires faisant comme un cercle où aucun un passage de sortie n'y était présent. Au début, croyant qu'il était revenu chez lui, il ne prit que peu attention de la situation. Mais lorsqu'il rattrapa son arme d'un reflex et qu'il put voir en face le chef de ce camp en position de combat, hache à la main, il comprit qu'il était dans de sales draps.

CHEF INCONNU ▬ « Tu pensais vraiment que nous étions si idiots ? Nous connaissons le genre de personne que tu es et notre patron nous a accessoirement dit qu'il n'avait récemment engagé personne. Je ne demanderais pas ta vraie identité car celle-ci ne m'intéresse pas, car de toute façon, tu vas mourir ici. » - disait-il pendant que tous les hommes autour étaient prient d'un rire général.

Lorsqu'il avait terminé d'écouter les paroles graves et cassées de l'homme, il déposa sa main droite autour du manche de son arme. Il avait une mine simpliste, regardant son adversaire d'un regard perçant et sans émotions. Il était implacable et s'attendait à se battre, en espérant que son adversaire puisse être assez fort pour le faire sourire. Dégainant alors son arme d'un geste rapide et fluide, il stoppa la hache de l'homme ayant avancé vers lui. Rapidement, des coups de lame résonnaient dans tout le camp parmi les encouragements des hommes pour leur chef. Malgré le fait que sa hache était lourde, il avait une rapidité frôlant celle d'Edward, qui était pourtant son point le plus fort. Mais alors que l'épéiste sauta en arrière, ses appuies pu s'ancrer dans le sol afin de violemment s'expulser en avant. Sa pointe de lame en direction de son adversaire, un reflet de vitesse accueillait son arme. Le leader du camp réapparaissait alors derrière Edward, vers le haut, afin de relever sa hache dans les airs. Mais un petit sourire en coin put être aperçu sur le visage du jeune révolutionnaire.

EDWARD ▬ « Uragiri »

Dans un mouvement extrêmement rapide et fluide, la direction de son arme changeait subitement pour faire apparaître une plaie béante sur le torse de l'homme à la hache. Pris d'une violente douleur, il tomba alors à genoux sur le sol. Edward, qui avait alors déposait ses appuies sur ce même sol semblait avoir ses pupilles brillantes d'envie. Sa rapidité semblait augmenter légèrement, mais c'était simplement une fausse idée par rapport à sa seconde technique exercée : Omotegiri. De plusieurs feintes vers l'avant, ses pas apparaissaient au fur et à mesure devant les hommes mis en cercle. Lorsque le corps du roux réapparaissait devant le chef toujours à genoux, le corps des hommes tombaient à terre, leur tête suivant le mouvement pour rouler au sol. Il rengaina alors doucement son arme dans son fourreau pour ensuite se mettre dos à l'homme. Marchant calmement vers la sortie de ce camp, il releva la main pour saluer l'homme qui l'avait combattu.

EDWARD ▬ « Au passage, mon nom c'est Edward. Edward Eizou. Et ta seule erreur a été de prendre les Révolutionnaires pour un bouclier... Adieu, l'ami. » - disait-il avant de quitter cet endroit, laissant le corps de l'homme tomber au sol. Sa mission était maintenant achevée.

Spoiler:
 

Bonne lecture.

© Great Thief

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[Quête] • Des loups déguisés en moutons.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Evolved :: ~ East Blue ~ :: East Blue voie n°1 :: Dawn :: Forêt du Milieu-