Forum ouvert ! On vous attend.

Partagez | .
 

 On paie le mal par le mal. [Luan Xu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité



MessageSujet: On paie le mal par le mal. [Luan Xu]   Lun 24 Nov - 21:35


On paie le mal par le mal. Arrivée sous la pluie.





La pluie tombait, le ciel était gris, les vents violents faisait que personne n'avait envie d'être dehors, le temps était mauvais, beaucoup trop mauvais, tout les restaurants se dépêchaient de rentrer tout ce qu'il y avait en terrasse et tout ce qu'il restait, c'était cette silhouette déambulant sous la pluie semblant ne pas réellement savoir ou il se trouvait. Il n'était visiblement pas du coin, et au premier coup d’œil il tourna la tête. L'espoir se faisait sentir dans son regard.

Explosant à moitié la porte, il entra posant le pied droit dans l'enseigne alors que la plupart des types le regardaient à l'intérieur son regard cependant vint à se poser sur le barman, le gardien de la boisson ! Enlevant sa capuche et laissant entrevoir ses cheveux roux il alla s'installer à coté d'une petite fille visiblement habituée a être ici. La saluant avec un sourire il passa commande. Et en attendant son regard vint à se poser sur la petite fille, son air innocent le faisait rire, c'était la tache dans le décor, c'était rare de croiser des enfants dans les tavernes !

« Dis moi ! Tu te serais pas perdue par hasard.. ou alors peut être que t'habite ici.. enfin, ouais.. haha ! » Lui avait dis le rouquin tout en la fixant, son regard semblait lui rappeler quelqu'un.. une impression de déjà vu ? Étrange, surtout qu'il n'avais aucun souvenir d'elle.. un mauvais signe pour cette petite.. ? Sûrement, un avis de recherche la pauvre.. à son âge, mais l'argent, c'était l'argent et il n'y avais sûrement pas moyen de faire l'impasse sur une petite poignée de berrys !

Mais maintenant qu'il le remarquais, il y avais bel et bien ce type, peut être qu'il voyageait avec elle, dans ce cas, c'était beaucoup plus logique que cette petite fille se trouve là. Se levant de son fauteuil il vint à se placer entre les deux posant sa main sur l'épaule du plus vieux. « Dites ! Je suppose que vous êtes de la même famille ! J'me présente, moi c'est Lavi, j'suis dans le coin depuis.. Pas très longtemps et j'ai pas réellement d'ami, j'vous offre un verre.. et un chocolat pour toi jeune demoiselle ! Faisons connaissance ! » La petite l'avait regardé avec un regard plutôt pesant.. peut être qu'il venait d’interrompre un moment assez important pour eux. Puis un « Ok » faible se fit entendre de sa bouche, un sourire vint se greffer sur le visage de Lavi, content d'apprendre qu'elle acceptait, nous allions pouvoir faire connaissance !


Revenir en haut Aller en bas
Luan Xu
Pirate | Rêveur
Pirate | Rêveur
avatar


Masculin Messages : 201
Date d'inscription : 02/09/2014
Age : 24

Feuille de personnage
Niveau:
17/50  (17/50)
Expérience :
98/200  (98/200)
Prime: -

MessageSujet: Re: On paie le mal par le mal. [Luan Xu]   Mar 25 Nov - 13:23




Une journée à ne pas mettre un chien dehors, c'était vraiment un temps pourrit comme pas possible. La pluie et le vent s'abattaient comme jamais, du moins de ce que j'avais vu depuis ces quelques jours sur l'île. Le temps était vraiment merdique, mais heureusement, nous étions bien au chaud assit au bar de l'auberge, seul Tuck était sortit à ce moment, s'étant proposé pour aider une famille dont l'un des enfants était malade. Il s'avérait avoir des notions de médecine, j'avais trouvé là, un nouveau compagnon fort bien utile sur ce coup. Pour ce qui était de Uta, cette dernière avait disparue sans rien dire il y avait de cela deux jours, c'est-à-dire le lendemain de ma rencontre avec Tuck, que pouvais-je faire, elle était une fille sans doute trop gentille pour faire supporter le poids de ces problèmes à de parfaits inconnus.

Enfin bon, je n'avais pas perdu pour autant Mori qui était quand elle pas prêt de me lâcher. Elle ne m'avait pas quitté depuis ces derniers jours et n'ayant moi-même pas quitté le bar depuis autant de temps, elle en avait fait de même. Plus le temps passé et plus ma bourse se vidait petit à petit, jusqu'au point où, je finis par avoir une belle ardoise à payer. La chambre que Mori avait prise n'était pas donnée et nos repas non plus, cela était déjà bien trop pour mes économies, alors rajouter ma consommation d'alcool, tout cela était beaucoup trop.

Il est vrai que Mori me poussait un peu à bouger, mais moi, je ne me sentais pas encore prêt à me lancer en pleine mer, déjà parce que je n'avais pas le moindre rafiot et de plus, je ne savais pas quel nom donner à cette équipe de bras cassé que nous étions. Enfin bons, nous étions là encore pour un moment et avec le temps, je trouverais sans doute une solution à mes problèmes.

Le temps passait et nous étions encore et toujours assit au bar, l'ambiance de l'auberge était plutôt calme, jusqu'au moment où la porte s'ouvrit en trombe, le vent me disais-je alors, rien de bien méchant. En réalité, je ne fis pas attention à l'homme qui venait alors de rentrer, l'alcool m'avait déjà un peu pris et j'avais la tête un peu ailleurs. Ce n'est que quand ce dernier s'approcha de moi et me mit la main sur l'épaule que je me rendis compte de sa présence. N'étant pas vraiment très claire, je ne compris pas grand chose à ce qu'il me dit, je compris serte qu'il s'appelait Lavi ; et encore, je n'en étais pas vraiment sur, la seule chose que je compris clairement était le fait qu'il m'offrit un verre.

Attrapant le verre que l'aubergiste vint à m'apporter, je le levai alors fièrement en l'air, fessant alors tomber mon autre verre encore à moitié plein se trouvant sur le comptoir. Besant alors la tête au sol pour voir les dégâts, je relevai rapidement la tête et vins à sourire au barman comme si cela n'était pas grave, mais je venais d'ajouter un verre à mon ardoise et surtout un verre que je n'avais pas fini, quel gâchis. Me tournant vers l'homme m'ayant offert ce fameux verre, je le regardais dans les yeux, puis me rendis alors compte qu'il n'en avait plus qu'un. Fermant alors un œil pour lui ressembler, je lui dis alors.

Merci l'ami ! Je bois à ta santé !


Je portai alors rapidement le verre à ma bouche et le bus d'une traite, puis je tendis alors mon verre au barman et lui demandai de me servir à nouveau, ce qu'il fit.


_________________